Porsche fête les 50 ans de la 911 à Paris

Porsche fête les 50 ans de la 911 à Rétromobile

Au salon Rétromobile de Paris, Porsche débute les célébrations des 50 ans de son modèle phare: la 911. Retour sur un demi-siècle d'histoire.

En 2013, Porsche célèbre les 50 ans de son modèle le plus emblématique: la 911. Et c'est au salon Rétromobile, le rendez-vous des passionnés de voitures anciennes, qui se tient jusqu'au 10 février au Parc des Expositions de Paris, que débutent les festivités.

Pour l'occasion, la première, la dernière et une multitude d'autres 911, dont certains modèles proviennent du musée de Stuttgart, s'exposent sur les 300m² du stand parisien du constructeur allemand.

Le Prototype T7 fait ainsi sa première apparition sur le sol français, aux côtés notamment de la 911 Safari SC, de l’"Ur-911", d'une 993 Targa et d'une 911 2.7 RS.

Révélée en septembre 1963

Dessinée par le regretté Ferdinand Alexander Porsche, petit-fils de Ferdinand Porsche, la "Type 901", héritière de la Porsche 356, fut révélée en septembre 1963 lors du Salon international de l'automobile de Francfort. Rebaptisée 911 suite à un différent avec Peugeot, ce coupé 4 places a rapidement conquis les fans d'automobile par son allure racée et son 6 cylindres "boxer" développant 130ch ("seulement" serions-nous presque tentés de dire) et permettant d'atteindre les 210 km/h. La 912 et son moteur 4 cylindres, la 911 S, et la 911 Targa (découvrable), viennent dans la foulée compléter la gamme.

Par la suite, la 911 ne cessera d'évoluer...

Emblème du luxe et de la performance

10 ans plus tard, en 1973, la Type G fait son apparition et avec elle de nouveaux standards en matière de sécurité (pare-chocs à soufflets, ceintures de sécurité 3 points, sièges à appuie-tête intégré de série...). En 1974, c'est la première 911 Turbo de série (3l, 260 ch) qui voit le jour, devenant vite l’emblème de la marque en conjuguant luxe et performance.

Alors que la 911 semble arriver à la fin d’une époque, elle évolue encore à partir de 1988 avec la Carrera 4 (Type 964) équipée d'un 3,6l de 250ch. Sans bouleverser les codes de la marque au niveau de l'esthétisme, cette 3e génération est une véritable révolution en terme de confort de conduite (ABS, direction assistée...).

Une silhouette qui fait des ravages

Pourtant, 5 ans plus tard, en 1993, une nouvelle mouture (la 4e) fait ses débuts sous le nom de 993, laquelle, grâce à sa silhouette plus élancée, fait rapidement des ravages. Premier modèle à bénéficier d’un châssis en aluminium, elle inaugure en outre, dans sa version Turbo, le moteur biturbo.

Mais le véritable tournant s'opère en 1997 avec l'arrivée de la 5e génération. Entièrement repensée, la Type 996 adopte en effet le fameux moteur "Boxer" refroidi par eau et non plus par air. Une petite révolution dans le monde de Porsche. Plus longue et plus large, elle se distingue également par ses dimensions tout en conservant le dessin de l'esprit d'origine.

De nombreuses déclinaisons

Misant énormément sur cette 996, qui sera déclinée en de nombreuses versions, la firme de Stuttgart se lance dans une offensive produit d’une grande ampleur qui accouchera notamment de la 911 GT3.

En 2004, avec la 6e génération et les 911 Carrera (3,6l 325ch) et Carrera S (3,8l 355ch), Porsche revient aux phares avant ovales, et renoue avec la silhouette traditionnelle de l'auto. Carrera, Targa, Cabriolet, Turbo, GTS... la famille des 911 se décline à cette époque en 24 variantes.

Vendue à 800.000 exemplaires

L'actuelle génération, de mise depuis 2011 et nommée 991, incarne quant à elle l’avancée technique la plus importante de l’histoire du modèle. Nouvelle architecture (acier/aluminium), nouveau châssis, plus puissante et plus sobre, elle symbolise à elle seule les évolutions d'un modèle, qui, en 50 ans et à travers 7 générations, s'est imposé comme l'une des références en matière de voiture sportive.

Vendue à 800.000 exemplaires, la 911 sera également mise à l'honneur du 7 au 10 mars prochains, au musée Porsche de Stuttgart qui accueillera alors 4 modèles d’exception: une 911 Turbo 3.0l de 1973, un prototype 911 Turbo Cabriolet de 1981, une 911 GT1 de 1997 et le prototype 754 "T7".

De nombreuses célébrations

Du 4 juin au 29 septembre 2013, ce musée sera par ailleurs le théâtre d'une grande exposition temporaire sur l’histoire et le développement de la 911. Les éditions Porsche Museum publieront également au printemps un album anniversaire intitulé 911x911.

Enfin, le constructeur d'outre-Rhin organise un tour du monde d'une 911 originale, non restaurée, de 1967, qui sera amenée à visiter les cinq continents tout au long de l’année mais aussi de nombreuses manifestations internationales, des salons, des rallyes historiques et des compétitions automobiles. Les éléments sur ce tour du monde seront disponibles sur un site dédié. Pour l'heure, il n'est pas encore actif.

Photo de

posté par :
Mathieu Demeule

Réagissez

Commentaire(s)3

lundi 18 février 2013 à 11:24 BABA dit : elles on changer de puis mais elles on toujours aussi belle .il n y a pas beaucoup de changement a par le moteur et la carrosserie

lundi 11 février 2013 à 12:14 Géraldine dit : Bien vu Frédo! Nous avons modifié la phrase et oublié de changer ce mot. merci ;)

vendredi 08 février 2013 à 20:12 Frédo dit : "Entièrement repensée, la Type 996 abandonne en effet le fameux moteur "Boxer" refroidi par eau et non plus par air" Adopte à la place d'abandonne serait plus correct. Ou alors inverser air et eau...