Detroit Electric SP:01, un coup d'avance

Detroit Electric présente la SP:01

Detroit Electric, comme Tesla il y a encore quelque temps, propose un modèle sportif et électrique sur base de Lotus. Voilà la SP:01.

C’est le 21 mars dernier que Detroit Electric annonce la présentation imminente d’une nouvelle sportive électrique. Le teaser ne nous apprend pratiquement rien, sauf qu’une ancienne société (lire plus bas) du Michigan resurgit d’outre-tombe pour s’attaquer au marché de la voiture électrique sportive. La nouveauté s’appelle SP:01 et comme auparavant pour la Tesla Roadster, c’est un châssis Lotus qui sert de base technique à ce coupé ne rejetant aucune émission de CO2. Hasard ou non, c'est Albert Laam, ex-directeur de Lotus Engineering, qui est à la tête du bureau d'études de Detroit Electric.

Plus performante qu'une Tesla

Exploitant le châssis en carbone pensé à Hethel (Norfolk), Detroit Electric contient le poids de la SP:01 à 1.067 kilos (1.240 kilos chez Tesla). Un moteur électrique de 203 ch (251 ch sur la Tesla Roadster) situé en position centrale arrière distribue sa puissance aux roues arrière via une transmission spéciale proposant quatre rapports (à sélectionner). Detroit Electric promet une accélération à 100 km/h en 3.7 s et une vitesse de pointe de 249 km/h (4 s et 205 km/h sur l’ancienne Américaine). L’autonomie annoncée est de 289 km/h pour une recharge complète en un peu plus de 4 h sur une prise domestique (batteries de 37 kWh).

L'influence Lotus

A l’intérieur comme à l'extérieur, peu d’éléments changent par rapport au design imaginé chez Lotus il y a plus de 10 ans. Une interface multimédia nommée SAMI (Smartphone Application Management Infotainment) permet de connecter la voiture à votre téléphone. L’application gère alors les réglages de la SP:01 et permet de consulter l’autonomie restante ou les températures en fonctionnement. Nouveauté, la SP:01 est équipée d’un système d’échange d’énergie. Les kWh produits par la voiture en fonctionnement (récupération d’énergie au freinage) peuvent être réintroduit dans le système électrique de votre maison.

Moins de 1.000 exemplaires

Garantie trois ans ou un peu moins de 50.000 km, la SP:01 ne sera construite qu’à 999 exemplaires. La production va débuter cette année dans l’usine de Wayne Center dans le Michigan et Detroit Electric assure que la gamme sera complétée par deux nouveaux modèles l’an prochain.

"Recharged, Rebooted, Reborn"

C’est avec le slogan "Recharged, Rebooted, Reborn" (rechargé, redémarré et rené, sic) que Detroit Electric se relance dans l’industrie automobile. La marque, promettant un "pure electric excitement" (pure excitation électrique) avec la SP:01, est une réminiscence d’une marque éteinte il y a plus de 70 ans. Filiale de Anderson Electric Car Company, Detroit Electric est né en 1907. L’usine assemble alors des voitures avec des batteries au plomb, autant autonome que les voitures à pétrole de l’époque. En 1939, D.E. ferme ses portes face à l’importance incontestable de l’énergie fossile dans les moyens de transports nautiques, routiers et aériens.

L'Amérique, terre de pionniers

La sportivité électrique se généralise, mais reste toujours le souci d’artisans plus ou moins confidentiels dont l’émergence soudaine n’a d’écho que dans leur disparition souvent systématique. Confrontés à de véritables problèmes de coûts, d’infrastructures et de besoins plus, les constructeurs de sportives électriques défrichent un segment qui semble inévitable demain. Mais puisque la vie est injuste, ces pionniers perdront quand les grands constructeurs auront décidé de s’attaquer très sérieusement au produit. Audi (e-tron), BMW (i) et Mercedes (Electric Drive) sont en embuscade. Quant aux actuels "petits", ils auront l’honneur ineffaçable d’avoir eu raison avant.

Photo de

posté par :
Quentin Charnole

Réagissez

Commentaire(s)2

samedi 06 avril 2013 à 01:34 Jlt07 dit : Notre très cher gouvernement va certainement anticiper une hausse importante de nos factures d'electricité.

vendredi 05 avril 2013 à 16:45 surboumpour4roues dit : .........plus d'essence donc plus de taxes ! formidable ! mais comment allons nous payé nos innombrables fonctionnaires ? mais c'est un autre sujet ...