McLaren nous en dit plus sur la 12C GT Sprint

McLaren MP4-12C GT Sprint en détails

Presque trois mois après sa présentation à Goodwood, la McLaren MP4-12C GT Sprint, à usage exclusif sur circuit, se dévoile plus en détails.

Retour en juillet, au Festival de la Vitesse de Goodwood. Tous les constructeurs présents se doivent de faire preuve de sportivité et se montrer sous leur plus beau jour. McLaren, en (presque) voisin, n’était pas venu les mains vides. D’un côté les visiteurs assistaient aux premiers tours de roue en public de la P1, tandis que de l’autre, une nouveauté dans la gamme se dévoilait: la MP4-12C GT Sprint.

Basée sur la GT à moteur central de la firme de Woking, cette nouvelle venue vient se placer entre cette dernière et la version de course GT3, son utilisation n’étant limitée qu’aux sorties sur circuit. De quoi contenter les "gentlemen drivers" qui n’aiment pas la compétition en somme.

La forme suit la fonction

Ceci dit le nombre d’exemplaires est aussi limité que son utilisation puisque seulement 20 unités sont prévues dans le monde, pour 195.000£, soit 233.699€ (hors taxes). Sans revenir en détails sur son physique, les préparations de McLaren GT (division différente de McLaren Automotive qui s’occupe des voitures de routes) concernent surtout l’aérodynamique. Des système de la voiture de série ont été repris et optimisés comme l'Airbrake (aileron actif).

L’intérieur, entouré par un arceau cage approuvé par la FIA, est dépouillé au maximum, afin de se faire le plus léger sur la balance. Comme ses sœurs civilisées, cette GT Sprint embarque un V8 biturbo 3.8 litres (M838T) de 625ch.

Des milliers de kilomètres de tests

Le programme de développement de la voiture a été mené par McLaren GT. Les pilotes Rob Bell et Adam Carroll, accompagnés du chef essayeur Chris Goodwin ont arpenté des circuit du monde entier, notamment en Europe et Moyen-Orient et ont avalé plusieurs milliers de kilomètres chacun pour rendre cette arme le plus affûtée possible.

"La 12C GT Sprint a vraiment été pensée pour la piste, offrant plus d’appui, de grip et d’endurance sur circuit" explique Chris Goodwin. "La 12C de route offre déjà des performances de premier ordre grâce à sa puissance et son couple. Une combinaison qui inspire confiance et qui dans la GT Sprint permet de tourner encore plus vite!".

Personnaliser sa voiture de course

Pour ceux que cette McLaren 12C GT Sprint ne satisferait pas complètement, il est toujours possible de l’optimiser en se tournant vers le catalogue d’options, lequel est toujours orienté sur l’optimisation des performances. McLaren propose de faire perdre à la bête encore un peu de poids, notamment en optant pour des ailes arrières et un diffuseur avant en fibre de carbone ou encore une vitre arrière en polycarbonate. Et pour ceux qui se soucieraient non pas seulement de leur temps au tour mais également de l’allure qu’ils ont, la couleur McLaren Orange historique d’origine peut être changée pas celle de son choix.

Photo de

posté par :
Mael Pilven

Réagissez

Commentaire(s)1

jeudi 03 octobre 2013 à 21:25 clement dit : Le sprint dans le nom de la voitue est en trop