Le ciel s’assombrit chez Mastretta

L'arrivée de Mastretta au coeur d'un litige

Une dispute entre les frères fondateurs de Mastretta et les investisseurs rend l’avenir de ces petites sportives mexicaines incertain.

L’histoire de Mastretta ne date pas d’hier. Carlos et Daniel Mastretta, les frères fondateurs à l’origine de cette petite marque de sportives, la première en provenance du Mexique, ont commencés à préparer des autos dès les années 1980, notamment sur base de Volkswagen Coccinelle. Taxis et autobus suivront pour devenir une grosse entreprise employant jusqu’à 950 personnes. Puis en 2011, les frangins réalisent un vieux rêve : produire une sportive, connue sous le nom de MXT.

Il y a quelques semaines, ils faisaient même reparler d’eux avec la possibilité de s’implanter en Europe. Une envie d’expansion qui risque de souffrir des récents problèmes en interne.

Approbation européenne au cœur du litige

En effet les deux fondateurs viennent de faire savoir qu’ils ne pouvaient plus continuer à travailler avec leur principal investisseur Latin Ideas Ventures (LIV). C’est pourtant à ce dernier qu’ils avaient céder la majorité des parts l’an dernier afin de pouvoir investir au maximum dans leur projet d’arriver en Europe et de faire passer à la sportive MXT l’approbation pour le Vieux Continent.

Pour rappel, pour son arrivée en Europe le modèle voulait échanger son Ford 2.0-litre Duratec de 250 ch d'origine contre un autre bloc Ford, le 2.0-litre EcoBoost, celui de la Ford Focus ST, qui pourrait ainsi atteindre 285 chevaux.

"Le point de non retour"

"Mauvaises décisions stratégiques", "perte de fonds" et "impossibilité d'atteindre les buts fixés", autant d’arguments avancés par les Mastretta pour expliquer leur litige avec leur investisseur. Selon Steve Hindle, directeur Mastretta pour l’Europe, les frères ont atteint "le point de non-retour".

"Si Mastretta veut réussir, il va falloir opérer de gros changements dans la structure même le la compagnie afin de créer une nouvelle plateforme d’investissement" explique le dirigeant européen. "Bien entendu, Latin Ideas Ventures va sans doute essayer de la contourner mais une Mastretta sans les frères Mastretta n’est pas une Mastretta".

Photo de

posté par :
Mael Pilven

Réagissez

Commentaire(s)17

jeudi 05 juin 2014 à 08:21 Targa Motors dit : Elle est loin d'être moche et avant de dire qu'elle est dépassé il faudrait déjà l'avoir essayé!

lundi 02 juin 2014 à 11:26 maroco94 dit : Moche et dépasser ..

lundi 02 juin 2014 à 09:11 Régis dit : Boubou je t'ai reconnu !

dimanche 01 juin 2014 à 18:56 rico dit : Même si ma vie est moins interressante...

dimanche 01 juin 2014 à 18:32 rico dit : non c est serieux on s en balance de ta vie !!!

dimanche 01 juin 2014 à 17:43 rico dit : Nan je plaisante....en faite je t'envie beaucoup....

dimanche 01 juin 2014 à 17:12 rico dit : on s en tape de ta vie serieux !!!

dimanche 01 juin 2014 à 10:49 Eric dit : @Jimboulle Justement cher collègue ce n'est pas cette fameuse route qui serpente entre les bois que les haut savoyard appelle la route au mille virage? J'en entend souvent parler mais eu encore le temps de la tester... Et honte à moi tu vas rigoler, j'ai un apparte entre talloires et Doussard les pieds dans l'eau (comme disent les montagnards il y a que la route qui me sépare du lac qu'ils appelle le petit lac ou petit paradis) depuis 2 ans mais je n'ai jamais essayer le drift sur cette merveille! En plus d'être un coin magnifique à tomber à la renverse on à des routes qui vous en met plein la vue, que se soit pour le paysage ou pour le pilotage! Genre allez en suisse, pour 800 euros environ vous vous achetez une MR2 MK2 d'occasion en excellente état (c'est pas cela qui manque) et il n'y a pas meilleur école gratuite que c'est petite route de montagne pour apprendre à piloter une voiture avec un moteur central!

dimanche 01 juin 2014 à 08:22 jimboulle dit : @eric tu as raison mes beau parents sont de faverges ( près du col de la forclac) et le tracé est sinueux de quoi faire des spéciale sur les routes de haute Savoie

samedi 31 mai 2014 à 16:18 Eric dit : Un engin qui serait bienvenue en Haute Savoie ou en suisse avec ses routes de montagnes! Même si je suis pas sur de vouloir en acheter une cela m'exciterais vraiment de la tester sur la route au mille virage (route qui se situe entre Doussard et Faverges) que les rallymans et autres drifteurs utilise pour tester les bolides!

samedi 31 mai 2014 à 15:16 ju dit : c'est dommage parce que l'initiative était bonne, pourvu qu'ils s'en sortent

samedi 31 mai 2014 à 15:15 ju dit : TopGear reste une référence. C'est pas des essais pépères à la Chapatte... :)

samedi 31 mai 2014 à 14:38 P1besthypetcar dit : Vu l'essait ds top gear je ne l'acheterais pas ms c quand même dommage qu'elle sois en faillite.

samedi 31 mai 2014 à 12:51 boubou dit : ha, je voit que ju regarde aussi top gear lol, ca doit etre sympa a rouler quand meme, plus que mes deux breaks ca c'est sur

samedi 31 mai 2014 à 10:52 ju dit : le problème de ces voitures c'est que c'est un peu du toc... ça tremble de partout la dedans et si tu hausse un peu le rythme les essuis glace se retournent... le projet est sympa mais pas abouti, dommage!

samedi 31 mai 2014 à 10:49 toc-toc dit : et vw qui ont un design des année 90 personne dit rien,les chauvins pfff

samedi 31 mai 2014 à 10:00 juju dit : Vu la tronche de la voiture, ca ne pourra jamais fonctionner. design des années 90...