FE - Huit constructeurs vont développer un moteur

FE - Huit constructeurs retenus

La FIA a sélectionné huit constructeurs pour la deuxième saison de la Formule E. Ils ne pourront développer que le train propulseur dans un premier temps.

Tous les équipes ont la même monoplace en Formule E, une Spark-Renault, et le train propulseur est fourni par McLaren Electronic Systems.

La FE a pour but de favoriser le développement de nouvelles technologies. Pour la deuxième saison du championnat, huit constructeurs pourront donc fabriquer leurs propres pièces. Ils ne pourront concevoir que le train propulseur, qui comprend le moteur électrique, l'ondulateur, la boîte de vitesses et le système de refroidissement.

Les huit constructeurs sélectionnés sont ABT Sportsline, Andretti, Mahindra, Motomatica, NEXTEV TCR, Renault Sport, Venturi Automobiles et Virgin Racing Engineering.

La batterie sera la prochaine étape

La Formule E est pour le moment monotype mais elle va le devenir de moins en moins, mais sans provoquer une escalade des coûts. Les éléments modifiables sont donc introduits saison après saison.

Pour la troisième année du championnat, la FE a prévu l'intention d'autoriser le développement de la batterie, pour qu'elle tienne toute une course, alors que les pilotes doivent changer de monoplace durant l'épreuve en ce moment.

« L'ouverture graduelle des règlements va favoriser l'innovation, tout en maintenant les coûts sous contrôle, » souligne Jean Todt, le Président de la FIA.

« Les solutions choisies par les constructeurs vont, je l'espère, mener à un développement rapide des technologies tournées vers le futur au cœur de la Formule E. »

« Au niveau des constructeurs choisis, nous sommes satisfaits de la qualité des demandes reçues et le nombre de constructeurs qui s'impliquent reflète le grand intérêt généré par la Formule E. »

Photo de

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez

Commentaire(s)4

mercredi 25 février 2015 à 07:22 Jean Raoul ducable dit : hors sujet avec votre mazout !

mardi 24 février 2015 à 20:55 mat dit : Le truc c'est que la compétition favorise la recherche car le retour sur investissement est plus réactif et les tests sont grandeur nature. Maintenant si vous pensez qu'en 3045 on roulera encore au gasoil...

mardi 24 février 2015 à 20:11 larraki fulgura dit : déjà la sonorisation des F1 avec leurs V6t à mon goût est d'un ennui, alors la avec des moteurs de chez (moulinex) je vous laisse imaginer.

mardi 24 février 2015 à 17:06 Jean Raoul ducable dit : y a du boulot , faudrait qu' il s essaye a l endurance pour avoir une course de 24 h il faut une semaine cool une semaine au bord de la piste barbecue et faire des rupture avec un batteur a oeuf