F1 - Pirelli a choisi les pneus pour Melbourne

F1 - Les pneus pour le Grand Prix d'Australie 2016

Pirelli a annoncé les trois types de pneus sélectionnés pour le Grand Prix d'Australie, ainsi que les pneus réservés à la Q3 et à la course.

Le règlement sur l'utilisation des pneus va être totalement revu pour la saison 2016. Il y aura désormais trois types de pneus sur chaque course, contre deux jusque là, que les pilotes utiliseront (presque) comme ils le souhaitent, ce qui pourrait créer beaucoup de confusion.

Pirelli a annoncé que les types de pneus pour Melbourne seront les médiums (blancs), les tendres (jaunes) et les super-tendres (rouges). Le manufacturier avait sélectionné les médiums (blancs) et les tendres (jaunes) cette année.

Deux types de pneus sont désormais choisis par Pirelli uniquement pour la course, et le pilote doit obligatoirement en utiliser un des deux. Il s'agira d'un train des médiums (blancs) et d'un train des tendres (jaunes) à Melbourne. Chaque pilote devra donc faire au moins un relais en médiums (blancs) ou un en tendres (jaunes), mais il sera totalement libre pour le reste de la course.

Un type de pneus est également réservé à la Q3. Sans surprise, ce sera un train des super-tendres (rouges), les plus performants.

- Les pneus du week-end: Médiums (blancs), Tendres (jaunes) et Super-Tendres (rouges)
- Les pneus réservés à la Q3: Un train des Super-Tendres (rouges)
- Les pneus réservés à la course: Un train des Médiums (blancs) ou un train des Tendres (jaunes)

Une liberté plus grande

Chaque pilote aura toujours 13 trains de pneus à chaque week-end. Mais alors que jusque là, Pirelli fournissait sept trains des plus durs et six des plus tendres, les équipes seront désormais libres de leurs choix, hormis le train utilisable uniquement en Q3 et les deux pour la course, avec un seul qui doit obligatoirement être utilisé.

Après chaque séance, les équipes devront rendre des trains de pneus à Pirelli mais elles choisiront lesquels, puisqu'elles n'auront pas forcément les mêmes.

A noter que sur les trains de pneus pour tout le week-end, des pilotes d'une même équipe pourront choisir des sélections différentes, avec des stratégies peut-être opposées.

Selon AUTOSPORT, les équipes doivent choisir leurs pneus pour Melbourne le 17 décembre au plus tard, pour que Pirelli ait le temps de les fabriquer et de les envoyer sur place. Les choix des équipes seront dévoilés deux semaines avant la course.

- Comment fonctionne le nouveau règlement sur les pneus

Photo de

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez

Commentaire(s)4

dimanche 13 décembre 2015 à 21:30 Remy dit : @ mickawell si j vais eu le courage j aurais écrit la même chose.

dimanche 13 décembre 2015 à 20:30 MB1 dit : Mikawell, faut rappeler que Pirelli était opposé à ce choix par les équipes, qui est à l'origine une idée de Force India... C'est injuste de leur reprocher maintenant

samedi 12 décembre 2015 à 21:09 Mikawelll dit : Je devine la suite pour 2018 ou 2019 Pirelli souhaitant que la stratégie des pneux soient encore plus au centre des débats en course, il a demandé à introduire plusieurs nouveautés: Désormais le pilote devra obligatoirement utilisé un train de pneux de l'année dernière, si possible crevé et complètement couvert de graning. Pirelli à aussi décider d'engager des snipers afin de tirer dans les pneux lors des qualifs afin encore d'assurer le spectacle. Un nouveau type de pneux sera intégré : Le super ultra giga tendre. Comprenez le pneu sera liquide et devrait durer une grosse dizaine de mètres. La stratégie en sera que plus elaborée. Les pilotes devraient en effet plébiscités ce nouveau composé. Pirelli à aussi prévu des pneux ultra dur mais sans renforts latéraux afin qu'ils explosent à n'importe quel moment de la course. Quel sensations pour les téléspectateurs n'est il pas ? Enfin un système de votre sera mis en place pendant la course. Au prix de 100 € le SMS vous pourrez choisir quelle equipe se trompera lors des pits stops ( des pneux quatre saisons de citadine seront installés à la place ) afin encore d'assurer un spectacle décent . Bernie le con qui croit que sa présence est bénéfique pour la F1 à déjà accepter avec enthousiasme toutes les propositions du manufacturier italien . C'était Mikael Kel en direct du borfel qu'est devenu soit disant la discipline reine du sport auto.

vendredi 11 décembre 2015 à 16:39 gil49 dit : Et pour les années 2017 et 2018, ils hésitent encore ?