NEWS

F1 - Mercedes juge aussi sa domination néfaste

Mercredi 06 janvier 2016 - 11:42

Mercedes a conscience que sa domination est nuisible. L'équipe veut séduire avec le duel entre Lewis Hamilton et Nico Rosberg, sans qu'il soit trop tendu.


Adrian Newey, le responsable technique de Red Bull, s'est plaint du règlement actuel. Le développement est très limité et il fige la domination de Mercedes, alors que la FIA a par le passé plutôt tenter d'éviter une telle situation. L'équipe allemande a elle-même conscience que sa domination nuit au spectacle.

« Notre domination est mauvaise pour la Formule 1, » a reconnu Toto Wolff, le patron de Mercedes Motorsport, au Daily Mail. « Ca rend la course ennuyeuse. Le résultat devient prévisible. Le sport a besoin de plusieurs vainqueurs. Il faut des résultats aléatoires. Il faut que le second couteau gagne. Au moment où on devient la force dominante, on souffre et la marque souffre. »

« C'est arrivé à Red Bull. Ils ont rejoint le sport. Ils ont sauté dans la piscine quand ils ont fini troisième à Monaco avec Coulthard. Ils avaient les Formula Unas, les filles dans le paddock. Ils avaient le Red Bulletin (un magazine satirique). Ils créaient la controverse. Ils avaient une marque superbe. Mais après avoir gagné quatre titres consécutifs, ils sont devenus une marque antipathique. Personne n'aime l'establishment. »

« Donc notre domination est mauvaise pour la Formule 1 et elle est mauvaise pour nous, mais que puis-je faire ? La seule chose à faire est de rester humble, de garder les pieds sur terre, d'accepter que ce sont des circonstances particulières, qu'elles pourraient être différentes à l'avenir, et de tenter d'apprécier le moment. »

Le duel entre Hamilton et Rosberg pourrait tout relancer

La domination de Mercedes peut créer des jalousies. Toto Wolff pense qu'elle doit être un modèle, mais que l'équipe doit aussi trouver des solutions pour rester populaire.

« Nous vivons dans un monde où personne ne veut que les autres réussissent, » estime Wolff. « Il semble que nous sommes heureux des malheurs des autres. C'est une erreur. Si on est heureux des malheurs des autres, ça rend malheureux aussi. Ca revient comme un boomerang. »

« Ca reste un environnement compétitif mais je suis plutôt inspiré par quelqu'un qui réussit. Je préfère m'en inspirer plutôt que l'envier. Donc je veux que la domination se poursuive mais si elle doit continuer comme ça, je dois penser à ce que nous devons faire pour ne pas devenir l'ennemi et comment nous pouvons aider le spectacle. »

A la fin des années 1980, McLaren a très largement dominé le championnat, avec un écart plus gros que celui que Mercedes a aujourd'hui, mais cela n'a pas été vu comme un problème puisque l'équipe permettait à Alain Prost et Ayrton Senna de s'affronter.
Mercedes veut faire la même chose avec Lewis Hamilton et Nico Rosberg. L'équipe leur a pourtant imposé des stratégies identiques en 2015, ce qui pouvait nuire au spectacle, mais elle envisage une nouvelle approche.

« Peut-être qu'il faut lâcher ces deux là (Hamilton et Rosberg) totalement, » précise Wolff. « Les faire avoir leur propre stratégie. Ca serait une solution. »

Wolff veut contenir la concurrence au sein de l'équipe

Même si Toto Wolff a conscience que la rivalité entre Lewis Hamilton et Nico Rosberg est l'un des seuls atouts pour que la domination de Mercedes soit acceptée, il ne veut pas qu'elle devienne trop forte. Il a prévenu les deux pilotes que leurs places sont menacées si la situation ne s'apaise pas et il craint une escalade des tensions.

« Ca pourrait prendre une autre dimension, » souligne Wolff. « Je veux contenir ça. Je ne veux pas une bagarre dans l'équipe. J'aimerais que les boxeurs se battent mais pas que les entraîneurs, les physios et tout le monde soient sur le ring. »

« Je veux que les boxeurs se comportent comme des boxeurs qui se battent vraiment mais après le combat, on peut être sportif et embrasser son rival. Mais le dilemme est là. C'est facile en théorie. »

Wolff estime qu'une rivalité exacerbée pourrait nuire à l'équipe : « Il faut comprendre qu'on est un modèle. Si vous créez la controverse, votre animosité, vos humeurs, votre comportement inconstant, ça se répandra dans l'équipe. Les gens vont réagir à ça. Je veux avoir un état d'esprit positif. Ce message n'était pas que pour eux. Ce message était pour toute l'équipe. »

Un équilibre dur à trouver

Mercedes veut trouver le bon équilibre entre une rivalité interne, sans désigner un numéro un et un numéro deux, et une relation qui reste saine.

« Je préfère continuer comme ça, » assure Wolff. « Pour la F1, il faut peut-être des éruptions volcaniques entre eux. Peut-être que ça finira en un accident et de l'animosité, peut-être que pour le divertissement c'est ce qui manque dans la domination de Mercedes. Peut-être qu'il faut ça, mais fondamentalement, je ne pense pas que l'équipe en a besoin. »

« Il y a deux ans, j'ai discuté avec Alain Prost et je lui ai demandé : "Quand est-ce que c'est devenu incontrôlable entre vous et Senna ?". Et il a dit que c'est devenu incontrôlable quand ils ont tous les deux senti qu'il y avait des choses planifiées dans l'équipe, que ce n'était pas honnête et transparent, on sentait toujours que l'autre était traité d'une façon différente ou mieux. Ca a créé de l'insécurité pour les deux. Donc j'ai tenté d'être très transparent. »

« Je peux vous donner une exemple simple. Avec Lewis, il ne peut pas avoir la sensation d'être sous la contrainte. Dans son ancienne équipe, il n'y avait pas beaucoup de discussions. Il y avait plutôt des contraintes. Et si on contraint quelqu'un dans son adolescence, on en fait un rebelle. »

« Nico a besoin de plus de messages clairs sur ce qui est attendu et ce qui ne l'est pas. Ils comprennent ce qui est important et bon pour l'équipe. Dans la chaleur de leur bagarre, c'est parfois oublié et il faut le rappeler sous différents aspects. »

Publicité

Supertest Ford Mustang GT 2016

F1 - Mercedes veut faire accepter sa dominationF1 - Mercedes veut faire accepter sa dominationF1 - Mercedes veut faire accepter sa dominationF1 - Mercedes veut faire accepter sa dominationF1 - Mercedes veut faire accepter sa dominationF1 - Mercedes veut faire accepter sa dominationF1 - Mercedes veut faire accepter sa dominationF1 - Mercedes veut faire accepter sa dominationF1 - Mercedes veut faire accepter sa dominationF1 - Mercedes veut faire accepter sa domination

Commentaire(s)4

Commentez cette actualité - 4 Réponses

mercredi 06 janvier 2016 à 16:00 CHAPARRAL dit : Tout çà n'est que du verbiage ! Que Mercedes mette sur le marché son moteur et on verra où se trouve la vérité !

mercredi 06 janvier 2016 à 13:11 avocado dit : Franchement les remarques de Wolff commencent à m'emmerder sérieusement depuis quelques temps !!! On n'entend que lui,il veut de la domination mais en même temps il souhaite de la concurrence mais pas trop non plus...faudrait savoir où se situe pour lui la compétition à la loyale et pour l'instant lui et Mercedes n'en sont pas le meilleurs exemple.

mercredi 06 janvier 2016 à 12:54 philou dit : ils avaient qu'à vendre le moteur Mercedes à red-Bull; un peu facile cette com' de Mercedes là !

mercredi 06 janvier 2016 à 12:30 chris31 dit : Il est plutôt cool, ce Toto ! (ça change des Ron-Ron ou des todt-todt !)...

Réagissez

Evènement Abonnez-vous à Auto Plus à partir de 0,90€ le numéro
A+ A A-