F1 - Comment Toro Rosso améliore ses arrêts

Vidéo. Toro Rosso enchaîne les simulations de changements de pneus en ce moment, en étudiant tous les aspects pour gagner du temps.

Les équipes peaufinent leurs monoplaces pour la saison 2016, mais les mécaniciens se préparent aussi. En ce moment, ils s'entraînent activement pour les arrêts aux stands.

Chez Toro Rosso, cette préparation est intensive: les mécaniciens s'entraînent une ou deux fois par jour, durant une heure à chaque fois. Ils s'entraînent aussi à des procédures plus rares mais qui surviennent parfois, comme un changement d'aileron avant.

L'équipe a publié une vidéo de cet entraînement. En plein milieu de l'usine de Faenza, les mécaniciens s'échauffent puis enchaînent les simulations de changements de pneus sur une monoplace.

Tous les éléments sont étudiés

Réussir les changements de pneus le plus vite possible est capital depuis 2010, l'année où les ravitaillements ont disparu. Le temps de l'arrêt n'est plus déterminé par le temps du ravitaillement mais par la rapidité des mécaniciens à changer les pneus.

Toro Rosso profite de ces entraînements pour évaluer de nouveaux membres ou d'inverser les rôles, entre enlever la roue, remplacer la roue, la visser, soulever la voiture, gérer le feu vert... Du nouveau matériel peut également être testé.

Afin de s'assurer des progrès, des caméras sont placées sur chaque roue pour voir, au ralenti, où des gains de temps sont possible. Un logiciel a été développé spécialement pour analyser chaque aspect de la procédure.

Toro Rosso a précisé sur YouTube que le jour où la vidéo a été tournée, le meilleur changement de pneus a été réalisé en 1,9sec, une meilleure performance que celle vue sur les courses. La pression est en revanche moins forte, et la répétition des arrêts permet de se rapprocher de la perfection.

Photo de

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez