F1 - Maldonado a été évincé en quelques heures

F1 - Maldonado revient sur son éviction de Renault

L'éviction de Pastor Maldonado de Renault s'est décidée en quelques heures. Il défend ses performances et Jolyon Palmer le soutient timidement.

Pastor Maldonado a perdu sa place chez Renault, malgré un contrat signé avant le rachat de Lotus. Il confirme ne plus avoir le soutien financer de PDVSA, la compagnie pétrolière et gazière du Venezuela, et que son contrat n'a donc pas été respecté. La décision a été prise très rapidement, quelques jours avant la présentation de Renault.

« Il n'y a pas eu d'accord clair et la situation s'est précipitée en quelques heures, » a expliqué le Vénézuélien au magazine italien Autosprint. « Je me suis retrouvé sans sponsor, et la suite en a découlé. Je n'ai pas d'aigreur, mais je suis tout sauf satisfait. Ca a été brutal. »

Les divisions entre le parlement et le gouvernement au Venezuela seraient à l'origine de la fin du financement de PDVSA, mais Maldonado refuse d'entrer dans les détails: « Je ne fais pas de commentaires, » précise-t-il. « Ce sont des problèmes sensibles, je dois encore comprendre, clarifier et ne penser qu'à une alternative pour continuer à rouler. PDVSA fait un travail fantastique jusqu'à présent et le programme d'Etat a soutenu d'autres pilotes, comme EJ Viso (vu en IndyCar de 2008 à 2013) et Samin Gomez (présente en GP3 en 2013 et 2015, sans aucun point), et dans plusieurs sports. Ce n'est pas un hasard si nous avons eu plusieurs résultats et records à un niveau olympique. Je suis certain que le soutien pour d'autres sports va être maintenu. »

« Je méritais cette joie »

Sans budget, le retour que Pastor Maldonado espère faire en 2017 sera très difficile puisque son image est très mauvaise. Sa place, surtout due à son budget, et ses nombreuses erreurs ont fait de lui l'un des pilotes les plus détestés. Il a pourtant dû composer avec des monoplaces peu performantes.

« J'ai couru pour Williams et Lotus au pire moment de leur histoire, mais aujourd'hui tout va bien, » souligne-t-il.  L'an dernier, Lotus avait le moteur Mercedes mais le manque de moyens a énormément limité les progrès de l’équipe : « C'est dommage, parce que la voiture était bonne, mais les soucis financiers ont empêché le développement, » précise Maldonado. « Les problèmes de fiabilité venaient de vieilles pièces, en fin de kilométrage et qui n'étaient pas remplacées pour économiser de l'argent. »

Maldonado a cependant décroché un succès totalement inattendu à Barcelone en 2012: « Alonso me mangeait l'arrière, » s'amuse-t-il. « C'était l'une des plus grosses surprises de l'histoire de la F1, mais par pour moi, parce que je méritais cette joie. La fête que nous avons faite à l'usine de Williams était chaleureuse, somptueuse, inoubliable. Ceux qui pensent ce n'est pas une équipe cool ont tort. »

Palmer le défend... mais pense que Magnussen sera meilleur

Jolyon Palmer aurait dû faire équipe avec Pastor Maldonado cette année. Le pilote Renault juge l'image du Vénézuélien injuste, même si ses erreurs ont joué contre lui.

« Ce n'est pas un mauvais pilote, » a assuré Palmer au Guardian. « Il a remporté le GP2 et il a gagné un Grand Prix, rappelez-vous. Durant la saison dernière, il a souvent été proche de Romain Grosjean. C'est juste qu'il faisait des erreurs aux moments importants. C'est là que Romain avait l'avantage. »

Jolyon Palmer reconnaît que Kevin Magnussen, titularisé par Renault à la place de Pastor Maldonado, sera un équipier d'un autre niveau : « Je pense que Kevin représentera un défi plus fort, plus constant. Lui et Jenson (Button) étaient très proches chez McLaren (en 2014). C'est une référence fiable pour moi. »

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez

Commentaire(s)12

vendredi 12 février 2016 à 13:12 bevaux dit : Personne ne vous oblige a acheter Renault, combien de voitures d'autre marques sont rappelés Si elle sont rappelé c'est que les marques s'occupe de votre sécurité et vous évites des ennuis VW a rappelé aussi des véhicules vous n'en parlez pas....ect

vendredi 12 février 2016 à 08:47 truck dit : Et moi aussi je répète, vous êtes d'une tristesse, c'est désespérant.

vendredi 12 février 2016 à 08:46 truck dit : Mais qui etes vous pour croire que vous pouvez "informer les clients" ? On s' en tapent de vos avis. Surtout qu'ici c'est pas le sujet.

vendredi 12 février 2016 à 01:46 Citoyen SP98 dit : Disont plutôt pour résumer que c'est un bon pilote, mais pas un champion...

jeudi 11 février 2016 à 09:52 rigel dit : bah alonso ou raikkonen (que je déteste pourtant) ne sont pas vraiment des pilotes "politiquement corrects" ! maldonado n'a juste pas la constance et la clairvoyance nécessaires en piste pour garder ce baquet !

jeudi 11 février 2016 à 06:55 Antho dit : Ah un moment ça Sophie avec Renault :-)

mercredi 10 février 2016 à 22:13 Alex35 dit : @sophie63 va ré faire ramon...er un peu ça te fera du bien...

mercredi 10 février 2016 à 21:20 leon dit : sophie 63 : no comprendo votre 1938 . Je parle des qualités de Pastor et vous répondez défauts Renault .

mercredi 10 février 2016 à 20:17 truck dit : @sophie63. Vous êtes d'une tristesse, c'est désespérant...

mercredi 10 février 2016 à 18:40 leon dit : Maldo a les défauts de ses qualités : capable du pire ( ses sorties de route ) comme du meilleur : ses victoires et son titre en GP2 , sa victoire à BCN devant ALONSO . A ce sujet combien de victoires sur Williams ont le retraité Todt/Ferrari et le surfait nordique ? ZERO malgré le meilleur moteur de F1 . Seulement Maldo est politiquement incorrect et la F1 et les médias F1 les aiment propres , lisses et correct . Merci Pastor pour ces années .

mercredi 10 février 2016 à 18:00 leon dit : A croire que les scribes de SA ne connaissent ni la langue, ni la grammaire française car les fautes y sont bien trop nombreuses : prenez donc exemple sur autosport.com pour le respect de la langue et de l'orthographe .

mercredi 10 février 2016 à 15:59 titane24 dit : Un pilote évincé en quelques heures, et un article écrit trop vite et sans être relu pour en retirer les fautes d'orthographe !