F1 - L'avenir de Monza reste incertain

F1 - Monza n'a pas encore trouvé d'accord

Tous les signaux semblaient positifs sur une prolongation de Monza, mais l'accord tarde à être trouvé. Bernie Ecclestone demanderait des rénovations.

Le Grand Prix d'Italie sera bien au calendrier en 2016 mais il s'agit de la dernière année du contrat. Le circuit a des difficultés financières et Imola a voulu récupérer la course, avec une possible alternance, refusée par Monza.

Avant l'édition 2015, le circuit affichait son optimiste pour une prolongation du contrat. Le Sénat a autorisé un investissement de la région de Lombardie et selon la Gazzetta dello Sport, l'Automobile Club d'Italie a obtenu le droit de financer la course avec de l'argent public, alors que seul l'Automobile Club de Milan pouvait investir jusqu'à présent, avec comme seule source les revenus de la billetterie. L'optimisme était donc de mise sur l'avenir de l'épreuve.

« Nous sommes proches d'un accord, » déclarait Angelo Sticchi Damiani, le Président de l'Automobile Club d'Italie, à Autosprint fin janvier. « Nous devons voir quelques détails, mais la base du contrat est maintenant fixée. J'espère que nous pourrons éclaircir les derniers doutes avec quelques réunions. Disons que l'accord est fait à 80%. J'ai l'intention de le signer avant fin février. »

« Il y a deux options : pour quatre ans pour pour sept ans. Dans le premier cas, la course est assurée jusqu'en 2020, dans l'autre cas c'est jusqu'en 2023. »

Bernie Ecclestone, le gestionnaire commercial de la F1, avait même fait un geste: « Ecclestone voulait 28 millions de dollars (24,7 millions d'euros), mais après les discussions il a baissé ça à environ 20 millions de dollars (17,6 millions d'euros), ce qui est plus ou moins ce que les organisateurs des Grands Prix d'Espagne et de Belgique paient, » précisait Damiani.

Ecclestone voudrait des garanties

De nouvelles réunions ont eu lieu entre Bernie Ecclestone, Angelo Sticchi Damiani et l'ancien pilote Ivan Capelli, Président de l'Automobile Club de Milan, qui gère le circuit.

Ils ne sont toujours pas parvenus à trouver un accord pour assurer l'avenir de la course. Selon Autosport, Ecclestone souhaiterait obtenir des garanties sur une modernisation des installations.

Monza souhaiterait améliorer ses tribunes et les zones dédiées au public. Les accès au circuit, notamment les parkings, devraient également être revus. Le circuit est cependant situé dans un parc, ce qui complique toute extension.

Une nouvelle réunion devrait avoir lieu dans le courant du mois pour tenter de trouver un accord définitif.

Photo de

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez

Commentaire(s)4

samedi 13 février 2016 à 22:23 Pfff dit : Et l'avenir de mon zob??

samedi 13 février 2016 à 09:16 @leon dit : Monza c'est l'Italie oui. le fief de Ferrari ne se trouve pas là, mais 200 Kms plus loin.

vendredi 12 février 2016 à 18:44 leon dit : Bla,bla de journaleux en mal de copies . MONZA c'est FERRARI et tant que Fef est en f1 : MONZA est intouchable , Bernie le sait, tous les teams le savent et l'admettent

jeudi 11 février 2016 à 17:22 philou dit : Bernie va encore trouver une occasion pour supprimer un grand prix européen, et en mettre un nouveau en Asie ou au moyen orient à la place. je suis sur que ça va finir comme ça. quel C..