F1 - Sauber espère plus de points

F1 - Marcus Ericsson et Felipe Nasr veulent plus de points en 2016

Marcus Ericsson et Felipe Nasr sont convaincus que Sauber va progresser cette année. Ils espèrent pouvoir jouer les points plus souvent.

Sauber a vécu une très mauvaise saison 2014, sans aucun point. L'équipe a fait bien mieux l'an dernier mais elle n'a cependant pas pu se mesurer à la vraie lutte en milieu de grille avec Force India, Lotus (désormais Renault) et Toro Rosso. Marcus Ericsson espère pouvoir se battre pour le top 10 plus souvent avec la Sauber C35, dévoilée ce lundi.

« La bagarre en piste va se renforcer, » estime le Suédois. « Mais je suis convaincu qu'avec la nouvelle voiture, nous allons faire un pas en avant pour être dans les points plus régulièrement et sans que ça dépende des autres. »

« L'an dernier nous avons eu un bon début. Dans la deuxième partie de la saison nous avons eu plus de mal à marquer des points. Cette saison, j'aimerais que nous puissions jouer les points. Je sais que tout le monde a cet objectif à Hinwil. »

Nasr craint la concurrence

Felipe Nasr se montre plus prudent. Il ne doute pas des progrès de Sauber mais il sait que les résultats dépendront également des progrès de la concurrence.

« C'est difficile de faire un pronostic sur la hiérarchie derrière les top teams cette saison, et où nous serons dans cette partie de la grille, » reconnaît le Brésilien. « Nous allons innover, mais nos concurrents aussi, et il faudra voir leur efficacité. C'est dur de faire le moindre pronostic dans ces conditions. »

« Toute l'équipe a énormément travaillé pour explorer tous les domaines à améliorer sur la voiture. C'est pour ça que je suis confiant pour que nous puissions progresser. »

Photo de

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez

Commentaire(s)4

mardi 01 mars 2016 à 10:04 Nanbawan dit : La complexité des ailerons avants de F1 est un problème en soi puisque tout le monde est à peu-près d'accord pour considérer que leur sensibilité au flux aéro et notamment aux turbulences est la principale raison pour laquelle les monoplaces ont du mal à se suivre en courbe et donc à se battre entre-elles. Malgré cela, les instances ne veulent toujours pas changer puisque les règles de 2017 (ou plus) devraient conserver ce schéma et pourtant ils en sont conscients comme l'a prouvée une interview de Pat Symonds à Sky F1. Disons que comme ils ne sont pas sûrs de savoir comment faire exactement, ils préfèrent ne rien faire... Et pourtant, les F1 des années 90 et des années 2000 n'avaient qu'un plan principal et un ou deux plans secondaires ; on voit mal pourquoi on ne pourrait pas retourner à cette situation qui avec l'augmentation des appuis générés par le plancher devrait améliorer les dépassements. Et si en plus on peut se passer du DRS... On peut toujours rêver ! C'est certain qu'une modification notable de l'aileron avant entraînerait de grandes conséquences sur le reste de l'aéro, c'est sans doute pourquoi les équipes sont frileuses surtout en considérant tous les importants changements techniques qui sont en cours. Espérons quand même que la question reste ouverte pour un futur pas trop lointain.

mardi 01 mars 2016 à 08:59 avocado dit : Comme l'an passé je trouve la Sauber plus simple et plus fluide dans ses lignes,si tu regardes la Merco elle a une énorme entrée d'air alors que celle de la Sauber est plus sophistiquée et franchement plus esthétique.

lundi 29 février 2016 à 23:11 F1Manager 2.0 dit : c que ta pas vue le merco

lundi 29 février 2016 à 21:47 avocado dit : Toujours d'aussi belles lignes,les dérives latérales sont très innovantes en remontant très haut sur les pontons,le nez toujours aussi fin est réussi par-contre bonjour la complexité de l'aileron avant.