F1 - Alonso sait que McLaren va progresser

F1 - Fernando Alonso pense que McLaren va progresser

Fernando Alonso est satisfait des progrès de McLaren et Honda mais il en attend plus. Il pense que les performances seront meilleures après quelques courses.

Fernando Alonso était en piste pour la dernière fois avant le début de la saison. Il a roulé avec peu de carburant dans la matinée et il a vérifié que les données aérodynamiques des nouveautés correspondaient aux attentes. Dans l'après-midi, il fait des relais plus longs, avec des simulations de relais de course. McLaren a utilisé les pneus super-tendres et ultra-tendres pour la première depuis le début de l'intersaison. Dans les derniers relais, Alonso a testé des réglages et fait des évaluations aérodynamiques avec du Flow-Viz, une peinture posée sur la monoplace qui permet de vérifier l'écoulement des flux aérodynamiques.

Le double champion du monde est encouragé par la fiabilité de la McLaren, grâce aux progrès de Honda, mais il pense qu'il faut encore améliorer le châssis et le groupe propulseur, avec un potentiel de performances à débloquer.

« Je suis assez satisfait de notre fiabilité jusqu'à présent, » souligne Alonso. « Nous avons vraiment travaillé dur durant l'hiver et les réponses que nous avons eues, en particulier au niveau du groupe propulseur, au cours des dernières semaines, sont assez positives. Au niveau des performances, nous attendons pour le moment, parce que c'est dur de lire les chronos des essais hivernaux vu qu'ils changent tout le temps. Nous allons attendre l'Australie : le même moment pour le départ, tout le monde en piste, la même quantité de carburant et les mêmes pneus pour le monde, et nous aurons la réponse. Je pense que nous avons encore beaucoup de travail, mais j’espère que nous sommes beaucoup plus proches que l'an dernier dans les performances. »

« Au niveau du groupe propulseur, il y a encore un certain potentiel à débloquer dans les performances, et aussi dans ce que nous devons faire sur les moteurs qui arriveront dans les premières courses. Au niveau du châssis, il y a encore beaucoup de choses à tester : certains des nouveaux concepts que nous avons dans l'aérodynamique de la voiture, et un arrière redessiné que nous devons continuer à étudier et nous devons comprendre comment utiliser cette zone pour optimiser notre potentiel. »

« Au final, j'ai eu trois journées d'essais dans la voiture, en ne comptant pas le roulage perdu en raison d'un problème mécanique. Quand on finit les essais avant la saison, on sent toujours qu'il reste beaucoup de choses à tester et sur lesquelles travailler sur la voiture, et je ressens à nouveau ça maintenant. Je suis satisfait du travail que nous avons fait les deux dernières semaines, mais je suis certain qu'il y aura un plus gros potentiel dans les deux ou trois premières courses, parce que nous aurons eu plus de temps en piste. »

McLaren attend aussi des progrès

McLaren a fait un gros travail pour contrôler des nouveautés aérodynamiques et les suspensions. L'équipe est ravie des progrès de Honda sur la fiabilité et l'hybride, mais les performances ne sont pas encore satisfaisantes.

« Je suis encore très satisfait que nous ayons réussi à faire plus de 100 tours aujourd'hui, » souligne Eric Boullier, le responsable de la compétition. « Jusqu'à présent, nous avons eu une bonne fiabilité par rapport au même moment l'an dernier, ce qui signifie que nous avons pu passer beaucoup de temps à faire une évaluation détaillée et des corrélations (de données) sur notre châssis et le groupe propulseur. »

« Nous avons régulièrement apporté des nouveautés aérodynamiques sur la voiture cette semaine, et aujourd'hui nous nous sommes beaucoup concentrés sur la corrélation de ces éléments avec nos données de simulation, et nous avons testé leur compatibilité avec notre châssis. Le design des suspensions est également nouveau cette année, et nous avons beaucoup travaillé pour comprendre leur comportement et comment les exploiter à leur plein potentiel. »

« De même, sur le groupe propulseur, Honda a clairement fait de gros gains dans de nombreux domaines, surtout dans la fiabilité jusqu'à présent, et ils ont fait des progrès dans le déploiement (de l'hybride), mais il y a encore beaucoup plus de choses qui peuvent être faites pour vraiment optimiser les performances. »

« Aujourd'hui, nous avons roulé avec les pneus super-tendres et ultra-tendres pur la première fois afin de faire des simulations de relais de course et comparer les données entre les composés, ce qui a été très utile et nous aidera à déterminer nos derniers réglages avant le premier Grand Prix à Melbourne. Il ne nous reste qu'une journée d'essais avant la saison, pour l'équipe on ne sent jamais que c'est suffisant, et nous avons beaucoup de travail à faire demain pour nous assurer que nous nous sentons aussi préparés que possible avant de partir en Australie. »

Pas de soucis chez Honda

Honda a peaufiné les réglages de son moteur en conditions de course. Le motoriste est satisfait de ne pas avoir eu le moindre problème.

« Nous nous sommes concentrés pour faire murir et régler les cartographies moteur en rythme de course, et nous avons bouclé une journée complète de roulage avec un groupe propulseur stable, » souligne Yusuke Hasegawa, le responsable du projet F1 chez Honda.

« Pour notre dernière journée d'essais de l'hiver demain, nous avons l'intention de poursuivre nos évaluations, de faire nos dernières vérifications et préparations sur les données du groupe propulseur, et de finaliser nos réglages de cartographies pour être prêts pour la première course de la saison en Australie. »

Photo de

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez