F1 - Prost critique aussi la gestion de la F1

F1 - Alain Prost défend le spectacle en Formule 1

Alain Prost estime que seuls des changements majeurs auront un vrai impact sur la Formule 1. Il estime que le championnat ne se porte pas si mal.

Les règlements sur la Formule 1 sont perpétuellement en débat, même si un consensus semble être trouvé pour la saison 2017. Alain Prost estime que seuls de gros changements peuvent avoir un véritable impact.

« On dirait que tout le monde veut changer des choses en Formule 1, » a expliqué le quadruple champion du monde à Speed Week. « Mais quand on change un élément, ça n'a pas de véritable influence sur l'ensemble. »

« Il faut des changements majeurs. Sans ça, je ne pense pas que ça donnera quelque chose de positif. C'est également difficile de faire des changements en ce moment, ça sera compliqué pour les équipes. »

Sebastian Vettel s'est plaint du manque de leadership dans les prises de décisions en F1. Bernie Ecclestone reproche de son côté aux équipes de bloquer les décisions et il aimerait pouvoir imposer certains choix.

« Sur ce sujet je suis d'accord avec Bernie, qui parfois dit simplement "maintenant il faut faire comme ça !" » indique Prost. « En ce moment, on va de réunion en réunion et rien n'en sort. Par exemple les nouvelles qualifications : on prend la décision puis ça pourrait ne pas se faire comme prévu. »

Concernant le nouveau format de qualifications, Alain Prost a par ailleurs précisé qu'il « espère qu'il ne sera pas introduit ». Le Conseil Mondial de la F1 l'a pourtant validé.

La Formule 1 ne va pas si mal

Alain Prost juge les critiques sur le spectacle injuste. La domination de Mercedes a réduit le suspense mais il estime que les courses restent intéressantes.

« Le produit de la Formule 1 n'est pas si mauvais, même si les gens se plaignent tout le temps de la domination claire de l'équipe Mercedes, » estime-t-il. « Mais ça a toujours été le cas. »

Quelle solution apporter à ces critiques ? « Il faut peut-être remettre un peu d'humain, » précise le Français. La FIA va dans ce sens, notamment en limitant l'utilisation des radios.

Pour lui, l'accent est trop mis sur les aspects négatifs: « Les journalistes se concentrent sur un élément et ils le critiquent, » déplore Prost. « Tout le monde a un avis et critique un aspect. C'est très nuisible, parce que ça donne l'impression que rien ne va. Mais nous en sommes loin. »

« La situation de la Formule 1 est plus positive qu'on ne le croit. Même si évidemment il faut analyser et ajuster des choses. »

Photo de

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez

Commentaire(s)4

mercredi 09 mars 2016 à 13:41 moi dit : Cette année c est l année du rallycross ca va saigner oubliez les défilés publicitaires de la f1 que l on nomme course

mardi 08 mars 2016 à 21:28 jaco dit : premièrement faire la diffusion des GP sur la TV gratuite avec les essais et les qualifs changer les commentateurs complètement à l'ouest comme sur RMC en radio, les journaleux se la pète trop les véritables stars ce sont les pilotes et eux seuls

mardi 08 mars 2016 à 17:37 avocado dit : Pour moi ça ne va pas si bien quand on voit des écuries comme Sauber qui tire déjà la langue avant même le premier GP on a du mal à imaginer comment la voiture va évoluer sans de gros moyens. Sans compter tous ceux qui sont déjà sur la corde raide.Courses intéressantes ? peut-être oui...du bord de piste pour l'ambiance mais à la tv et malgré les efforts déployés à part la grille le reste est plutôt soporifique.Les messages radios filtrés...c'est balourd (fais pas ci,fais pas ça).On a connu mieux.

mardi 08 mars 2016 à 16:33 leon dit : wishy washy , aurait dit Charlie Brown .