F1 - Renault ne visera que les points cette année

F1 - Renault décrit ses objectifs pour la saison à venir

Renault est plus tournée vers sa restructuration que sur les performances cette année. L'équipe ne vise que les points mais la monoplace va évoluer.

Renault a plusieurs fois affirmé qu'il n'y a pas d'objectif sportif précis pour cette année, avec des ambitions à plus long terme. Bâtir une équipe capable de jouer le championnat prend plusieurs années et la principale mission des dirigeants de Renault est de renforcer les infrastructures pour le moment, plus que de briller en piste.

« Nous savons très bien que nous avons débuté ce projet extrêmement tard et que nos objectifs sont ambitieux, mais pour le moment nous n'avons pas de pression pour décrocher des résultats, » explique Frédéric Vasseur, le directeur de la compétition de Renault Sport Racing. « Le plan de route de Carlos Ghosn est très clair : il veut jouer les podiums dans notre troisième année de compétition. Nous devons donc prendre les bonnes décisions, et ne pas tout faire pour être bons à Melbourne. »

« Si on veut s'en tenir au plan de route et jouer les podiums dans trois ans, il faut regarder la concurrence... Regarder leurs ressources, leur personnel et il faut les mêmes objectifs pour se battre avec eux en permanence. Je suis très content de la qualité du personnel pour le moment parce que l'équipe est dévouée et concentrée sur le travail. Maintenant nous devons renforcer les effectifs, mais nous le ferons bien et nous trouverons les bonnes personnes. »

Il ne fixe pas d'objectif précis : « C'est difficile de savoir où nous sommes avant le début de la saison, » reconnaît-il. « Ca ne sera pas facile en débutant très tard pour cette saison, mais nous verrons en 2017. Au final ce n'est pas où nous commençons qui compte, mais nous devons suivre nos objectifs. Nous aurons toujours l'objectif de jouer les points, mais en prenant en compte que l’équipe n'a été créé qu'en décembre, nous devons être réalistes. »

Le renforcement d'Enstone a débuté

Renault a commencé à recruter des ingénieurs. Ce programme devrait durer jusqu'à la fin de l'année 2017, tout en répartissant les ressources sur les différents programmes.

« Nous sommes en train de redonner des ressources à Enstone (l'usine châssis) , » explique Bob Bell, le directeur technique de Renault Sport Racing. « Il est clairement indiqué dans notre plan que nous devons y parvenir en deux ans. À ce jour, nous sommes environ 470 et ce chiffre doit tendre vers 650 à l’avenir. Cela nous prendra plus de dix-huit mois pour y arriver. »

« Concernant Viry (l'usine moteur), nous sommes plus dans une opération de restructuration pour harmoniser et adapter l’organisation à celle d’Enstone en vue du futur. »

« En parallèle, nous travaillons sur le design de la voiture tout en tenant compte de nos priorités. Nous devons vérifier où se situent les gains les plus importants pour 2017... tout en pensant déjà à 2018. C’est un processus qui nécessite de l’anticipation pour atteindre nos fins, mais dans le même temps nous devrons montrer des progrès dans tous les domaines. »

Renault veut se donner le temps pour faire les bons choix : « Le recrutement vise à constituer la combinaison parfaite de talents, » explique Bell. « Nous avons autant besoin de sang neuf que de personnes plus expérimentées. Il faut parvenir au juste équilibre en évitant de se précipiter parce qu’une personne est disponible ou parce que nous avons une case à remplir. À nous de trouver la bonne recette. »

La Renault va évoluer dans l'année

Frédéric Vasseur a plusieurs fois rappelé qu'il ne veut pas que la saison 2016 soit uniquement une année de transition, pour instaurer une culture de la compétition. La monoplace va donc évoluer durant l'année.

« Nous avons un programme de développement complet pour la saison : notre programme aéro est en cours et nous allons tenter d'apporter des nouveautés sur la carrosserie pour avoir plus d'appuis sur la voiture, » déclare Nick Chester, le directeur technique châssis. « En parallèle, nous avons également un programme pour apporter des nouveautés mécaniques, avec des nouveautés significatives pour les premiers essais après le Grand Prix d'Espagne. »

La priorité de Renault reste de bâtir l'avenir : « Nous voulons améliorer la fiabilité, développer l'intégration entre le châssis et le groupe propulseur, avec l'objectif d'avoir une bien meilleure intégration à l'avenir, » précise Chester. « Nous allons également beaucoup nous concentrer sur la construction de l'équipe et des infrastructures. En 2016, nous devons faire rouler la voiture et apprendre des choses en construisant l'équipe plutôt qu'en noous fixant des objectifs sur la performance en piste. »

Photo de

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez

Commentaire(s)3

mardi 15 mars 2016 à 23:40 Eddy dit : Mais non ils ont déjà était 2ème en nombre rappel : LE MANQUE DE FIABILITE DES RENAULT N'EST PLUS A PROUVER ! En mars : Les propriétaires de ... et Renault pas très satisfaits Extrait de l'article : « Renault, Dacia, mauvais en finition » Extrait de l'article : « La qualité de finition n'est pas mieux jugée,... Renault, Dacia étant parmi les lanternes rouges » Sans Commentaire Source : challenges.fr lire l'article : <a href="http://www.challenges.fr/challenges-soir/20160314.CHA6253/les-proprietaires-de-citroen-peugeot-et-renault-pas-tres-satisfaits.html">www.challenges.fr/challenges-soir/20160314.CHA6253/les-proprietaires-de-citroen-peugeot-et-renault-pas-tres-satisfaits.html</a> EN FEVRIER : Renault que 16ème en matière de fiabilité selon Que Choisir N°544 1ère HONDA 2ème LEXUS 3ème TOYOTA 4ème BMW 5ème MAZDA et 16ème RENAULT (même des allemandes tant décriées sont devant les Renault : Une preuve de plus des problèmes de fiabilité des Renault) Extrait de l'article : « Renault..., le constructeur "Francais" ne cesse de réaliser des rappels » La régularité du manque de fiabilité !

mardi 15 mars 2016 à 23:40 Eddy dit : Mais non ils ont déjà était 2ème en nombre rappel : LE MANQUE DE FIABILITE DES RENAULT N'EST PLUS A PROUVER ! En mars : Les propriétaires de ... et Renault pas très satisfaits Extrait de l'article : « Renault, Dacia, mauvais en finition » Extrait de l'article : « La qualité de finition n'est pas mieux jugée,... Renault, Dacia étant parmi les lanternes rouges » Sans Commentaire Source : challenges.fr lire l'article : <a href="http://www.challenges.fr/challenges-soir/20160314.CHA6253/les-proprietaires-de-citroen-peugeot-et-renault-pas-tres-satisfaits.html">www.challenges.fr/challenges-soir/20160314.CHA6253/les-proprietaires-de-citroen-peugeot-et-renault-pas-tres-satisfaits.html</a> EN FEVRIER : Renault que 16ème en matière de fiabilité selon Que Choisir N°544 1ère HONDA 2ème LEXUS 3ème TOYOTA 4ème BMW 5ème MAZDA et 16ème RENAULT (même des allemandes tant décriées sont devant les Renault : Une preuve de plus des problèmes de fiabilité des Renault) Extrait de l'article : « Renault..., le constructeur "Francais" ne cesse de réaliser des rappels » La régularité du manque de fiabilité !

mardi 15 mars 2016 à 21:29 Ricco dit : he be j espere qu ils bossent plutot que de se la raconter ici tt les jours. c est vraiment des comiques