F1 - Horner déplore les limitations des radios

F1 - Christian Horner pense que les radios ont trop été limitées

Christian Horner pense que la FIA est allée trop loin sur les limitations des radios, en nuisant au spectacle. Les communications peuvent être intéressantes.

Les messages que les équipes peuvent donner aux pilotes par radio sont désormais très limités. Le but de la FIA était de supprimer l'image de pilote téléguidé depuis les stands, mais ils sont nombreux à trouver qu'elle est allée trop loin.

Les équipes ne peuvent plus prévenir un pilote du trafic en qualifications, ou lui parler des pneus d'un adversaire. Alors que le but était de redonner le pouvoir au pilote, il pourrait finalement n'en avoir aucun puisqu'il n'a accès à aucune information, et s'en tenir à la stratégie décidée, surtout par l'équipe, avant la course. Christian Horner a peur que la FIA n'ait pas trouvé le bon dosage.

« Je pense qu'avec de bonnes intentions, parfois, nous ne pensons pas aux conséquences, » a déclaré le patron de Red Bull en conférence de presse à Melbourne. « Le but dans la limitation des radios est de donner le contrôle de la voiture au pilote et je ne pense pas que les gens aiment qu'on dise à un pilote comment gérer sa voiture. »

« Je pense que le problème que nous avons, c'est que la complexité de ces voitures est si élevée maintenant que l'assistance nécessaire depuis le muret des stands et en coulisses est très différente de la Formule 1 d'il y a même trois ou quatre ans. »

« Et il faut trouver cette limite : faut-il aider un pilote à avoir le champs libre dans le trafic ou lui dire de s'arrêter maintenant, etc ? Je pense que ça sera une découverte avec ce règlement et je pense que l'appliquer au fonctionnement de la voiture est une chose, mais l'appliquer à d'autres mesures sportives... Nous devons trouver le bon équilibre et je ne suis pas certain que nous trouverons ça immédiatement en un week-end. »

La radio apporte aussi du spectacle

Pour Christian Horner, les radios peuvent même apporter une lecture intéressante à certains moments des courses. Les messages ont parfois été très intéressants l'an dernier.

« Je pense que la radio amène un divertissement et je pense que ce qui est fascinant, c'est d'entendre ces mecs communiquer à ces vitesses et dans le chaleur des bagarres, ce contenu radio peut produire un bon spectacle en coulisses pour les supporters, » explique Horner.

« Ce que vous devriez vraiment entendre, ce sont les communications internes parce qu'il y a des discussions beaucoup plus intéressantes sur le muret des stands en interne qu'avec la radio, et évidemment, nous adorerions entendre les communications internes de Mercedes. »

Charlie Whiting a voulu rassurer en précisant que le pilote a toujours le droit de s'exprimer : « Le pilote a le droit de dire tout ce qu'il veut, » a rappelé le directeur de course à Autosport. « Il n'y a pas de limites dans ce qu'il dit, c'est uniquement dans ce que l'équipe peut lui dire. »

« Vous aurez toujours le contenu savoureux. Si quelqu'un a fait quelque chose de fou en piste, le pilote peut le traiter d'idiot et ce genre de choses. Ce sont les choses que les gens aiment entendre en général. »

« Nous avons eu beaucoup de critiques des téléspectateurs qui en avaient marre d'entendre l'assistance technique des pilotes. C'est fondamentalement ce que nous voulons supprimer. »

Whiting a précisé que « tous les messages » seront écoutés par quatre personnes en permanence, pour vérifier qu'il n'y a pas de message codé.

Horner s'interroge sur les conséquences du nouveau règlement: « Je pense qu'avec la technologue moderne aujourd'hui et la façon de communiquer des gens, vu qu'on travaille par écrit, peut-être qu'envoyer un SMS au pilote serait plus simple, parce que nous n'avons pas le droit de dire grand chose maintenant, » ironise-t-il.

« Je pense que ça sera une découverte et j'espère que nous ne sommes pas allés trop loin sur les radios, parce que ça enlève un élément de dialogue entre l'ingénieur et le pilote et une partie de ces choses en coulisses peuvent être assez divertissantes, parfois gênantes, mais assez passionnantes pour les supporters. »

Photo de

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez

Commentaire(s)1

samedi 19 mars 2016 à 22:46 Alexandre dit : Je pense que c'est une bonne mesure. Les pilotes resteront concentrés sur ce qu'ils doivent gérer: pneus, énergie, ... pilotage! Ils n'attendront plus les instructions de l'ingénieur qui faisait manipuler les boutons du volant pendant la course et les pilotes n'auront plus de consigne d'équipe! Vive la bagarre en F1!!