NEWS

F1 - Rosberg est passé proche de l'abandon

Dimanche 20 mars 2016 - 17:05

Nico Rosberg a failli abandonner à cause d'un débris sur un étrier de freins qui créait une surchauffe à Melbourne. Mercedes ne pouvait pas le prévenir.


Nico Rosberg s'est imposé mais Mercedes a cru qu'il devrait abandonner. Un débris était présent sur l'étrier de frein de la roue arrière-gauche, ce qui a créé une surchauffe.

« Gérer les pneus et les températures est devenu un gros défi, avec des débris qui ont fait surchauffer un étrier de freins, ce qui nous a presque obligés à faire abandonner Nico à un moment, » assure Toto Wolff, le patron de Mercedes Motorsport.

« Heureusement ça n'a pas été le cas et il a mené un double durement gagné devant Lewis. »

Mercedes ne pouvait pas prévenir Rosberg

La situation a fini par se stabiliser mais à un moment, Mercedes pensait que la surchauffe pourrait faire céder la roue. L'équipe était inquiète.

« C'était après les deux tiers de la course, » a précisé Wolff à Autosport. « Après ça s'est stabilisé. A un certain stade, c'était très dur à gérer pour l'équipe. »

« A 15 tours de la fin, nos simulations montraient que les pneus ne tiendraient pas, qu'à cinq tours de la fin l'arrière-gauche pourrait se détacher. Les températures ont chuté à chaque tour et le mec des pneus a dit "Cinq tours de la fin, c'est là !" »

« Nous avons perdu une grosse adhérence à l'arrière-gauche, mais ce n'est que l'un des quatre pneus et il les a fait tenir jusqu'à la fin. »

Les limitations sur l'utilisation des radios permettent de parler d'un danger à un pilote, mais Mercedes ne pouvait pas demander à Rosberg de préserver ses pneus.

« C'était très difficile parce que nous ne pouvions pas lui dire de préserver l'arrière-gauche, » souligne Wolff. « Et il ne connaissait pas la température des freins. Nous ne pouvions pas lui dire. »

« Après toutes ces années à donner toutes ces informations aux pilotes pour optimiser la voiture, la faire survivre, ce manque de communication va vraiment mener à des situations qui dépassent le contrôle des ingénieurs. »

Publicité

Objectif : V-Max de la Lamborghini Aventador SV

F1 - Nico Rosberg a failli abandonner à MelbourneF1 - Nico Rosberg a failli abandonner à MelbourneF1 - Nico Rosberg a failli abandonner à MelbourneF1 - Nico Rosberg a failli abandonner à MelbourneF1 - Nico Rosberg a failli abandonner à MelbourneF1 - Nico Rosberg a failli abandonner à MelbourneF1 - Nico Rosberg a failli abandonner à MelbourneF1 - Nico Rosberg a failli abandonner à MelbourneF1 - Nico Rosberg a failli abandonner à MelbourneF1 - Nico Rosberg a failli abandonner à Melbourne

Commentaire(s)1

Commentez cette actualité - 1 Réponses

dimanche 20 mars 2016 à 22:43 avocado dit : Rien n'interdit à un pilote de faire un arrêt au stand quand il sent que quelque chose ne va pas...avec un étrier à la limite de la surchauffe ça devait modifier le comportement de la voiture au freinage.

Réagissez

Evènement Abonnez-vous à Auto Plus à partir de 0,90€ le numéro
A+ A A-