Automobile et montres, l'amour de la mécanique !

L'amour de la mécanique : liens entre montres et automobile

Certains s'offusquent de la présence, sur le site, d'articles relatifs aux montres. Les 2 univers entretiennent pourtant, depuis longtemps, des liens étroits.

Mettons les choses au point afin d'attaquer cette nouvelle semaine sous les meilleurs auspices. Il nous arrive d'écrire sur les montres. Les belles et, hélas, les chères. Celles qui témoignent d'un savoir-faire séculaire. Ces actualités interpellent bon nombre d'entre vous et en énervent certains. Ce n'est évidemment pas le but recherché.

Une histoire qui dure

Les montres et la voiture, c'est une histoire d'amour qui dure. Depuis que l'automobile existe, on cherche à en mesurer les performances. Avec quel instrument ? Pas avec un pied à coulisse... Techniquement, voitures et tocantes parlent la même langue : échappement, lubrification, ressort, pignons, cames, etc. Les deux univers sont un défi au bon sens. Comment un engin aussi compliqué qu'une automobile, mêlant électricité, mécanique des fluides, résistance des matériaux, réaction chimique, pénétration dans l'air, arrive à rouler droit ? Comment ce petit disque coiffé d'aiguilles arrive à donne l'heure juste alors qu'il dissimule un amas de rouages mis en branle par un spiral lui même activé par un ressort en colimaçon armé par les doigts de l'heureux propriétaire ? Bref, c'est de la mécanique, au sens premier du terme : l'étude du mouvement. Le moteur fait avancer la voiture grâce à la transmission, son échappement se chargeant de recracher ce qui ne sert plus. Le ressort de barillet (le moteur) fait avancer les aiguilles (les roues) grâce à des rouages et un échappement qui régule. Si après ça, certains ne voient toujours pas le lien, je ne sais quoi dire.

Pilotes et tocantes

D'aucuns s'engouffreront dans la brèche en prétendant qu'il n'y aujourd'hui aucun intérêt à porter une montre, l'heure étant partout. Un point pour eux. Et ils enchériront : ''les partenariats entre montres et voitures ne sont qu'un moyen de brasser du fric''. Et là encore, l'argument fait mouche. LeBron James portent des Nike parce que c'est cadeau, Novak Djokovic joue avec une Head parce que c'est cadeau et Felipe Massa exhibe une Richard Mille parce que c'est cadeau : on appelle ça du placement produit. Et James Bond (Omega, Aston Martin, Sony, etc) est dans ce domaine le meilleur exemple. Mais arrêtons d'enfoncer des portes ouvertes. Steve McQueen n'a pas attendu que Tag Heuer le récupère sur ses campagnes de pub pour aimer les montres. La preuve : sa Submariner l'accompagnait tout le temps. Rolex est d'ailleurs la chouchoute des pilotes (Andretti, Newman, Shelby, Kristensen, Stewart). La Speedmaster, faisant partie de la dotation de série de tout astronaute (en raison d'un accord avec Omega), a montré plus d'une fois son utilité. Ceux qui en doutent se renseigneront sur la Mission Apollo XIII qui a pu revenir sur Terre grâce à ce chrono. Les pilotes aiment les voitures, les pilotes aiment les montres et les manufactures profitent de l'image véhiculée. Tout le monde est content...

Une information, comme une autre

Nous recevons des communiqués de presse, jugeons de leur intérêt et décidons, ou non, d'évoquer la montre. Certaines marques reviennent plus souvent que d'autres ? C'est exact : elles sont simplement plus généreuses en nouveautés. Certaines marques ne sont jamais abordées ? C'est tout aussi vrai : soit nous ne recevons jamais rien de leur part, soit leurs montres sont moches. Certaines ont un tarif indécent, surtout en cette période de crise ? C'est de nouveau juste mais, pour quelques unes, la technicité de l'objet est telle qu'elle justifie un prix élitiste. Pour les autres, le marketing a ses raisons que la raison ne saurait connaître. A bon entendeur...

Continuez de réagir à une actualité horlogère. Aimez la montre, détestez la, reprochez-lui sa lisibilité médiocre, son calibre peu décoré, son diamètre affligeant, son tarif inadmissible mais de grâce, concevez qu'une montre, aussi futile que la juge certains, a toute sa place sur un site parlant d'automobile et de mécanique.

Photo de

posté par :
Sylvain Vétaux

Réagissez

Commentaire(s)10

lundi 28 mars 2016 à 18:13 Maxx dit : Il faut activer le javascript de votre navigateur

vendredi 25 mars 2016 à 21:08 jean-Claude dit : Il y aurait il une censure ? Mon commentaire du 23 mars non favorable aux articles sur les montres ne s'affiche toujours pas ... 😉

jeudi 24 mars 2016 à 22:54 NandoCampeon dit : Automobiles de prestige et montres = objetS de plaisir ! Des synergies communes donc trouver des articles concernant les montres a du sens ... Ne changez rien ! ou si moins de pubs envahissantes meme si je conçois le besoin !

mercredi 23 mars 2016 à 21:35 rico dit : Pour l'achat des montres faire comme pour l'automobile de belles valeurs sures ( Monaco , reverso , etc ...) à des prix sympa en VO quant on sait acheter ...

mercredi 23 mars 2016 à 18:00 chris31 dit : Je crois qu'il y a beaucoup moins de revues et donc d'articles pour les hommes, que pour "ces dames" !... Par contre, "j'abhorre" Mister Séguéla quand il disa (dit, poil aux cils), "qui n'a pas une Rolex à 50 ans a raté sa vie" (poils au pelvis)...

mercredi 23 mars 2016 à 17:16 betougne dit : Tout à fait Thierry...euh je veux dire Sylvain !!!

mercredi 23 mars 2016 à 13:56 Bouin dit : Attention à l'abus; certains horlogers se contentent de mettre des mouvements mécaniques de grande série suisse dans des boitiers avec un cadran gravé à leur nom et de vendre le tout plusieurs milliers d'euros ! Que dirait on si une Ferrari avait un moteur Renault ? J'adore les montres mais je préfère les payer à leur juste prix. Il y a beaucoup trop de marketing dans ce milieu et beaucoup trop de simples assembleurs de pièces que l'on peut se procurer et assembler soit-même pour le dixième du prix en boutique avec un nom "prestigieux" gravé dessus qui ne change rien au fonctionnement de la montre

mercredi 23 mars 2016 à 13:12 Str dit : Les amateurs d'automobiles ne sont pas forcément seulement attirés par les sensations de conduite, mais aussi par le plaisir de posséder un bel "objet". De ce point de vue, mélanger voitures et montres à tout son sens. C'est toujours un plaisir de lire tous les articles (malgré le fait que certains soient très (trop) enclin à critiquer dès qu'il y a une faute de frappe ou une photo peu pertinente) !

mercredi 23 mars 2016 à 12:40 Alpas dit : Votre description est exact. Mais ce que vous ne concevez peut-être pas c'est que la plupart des personnes aimant la voiture, les aime par ce que ce sont des machines à sensations, ce qui fait toute la différence. La peur et le courage sont stimulés à bord d'une auto.

mercredi 23 mars 2016 à 12:22 Geoffrey_23 dit : 100% d'accord avec vous, et puis c'est pas comme si vous placiez 10 articles sur les montres par jour! Continuez a publier du rêve automobile et horloger!