On a roulé en 718 Boxster !

Une semaine avant qu'il soit exposé au salon de Genève, Sport Auto a eu le privilège de faire un tour à bord du nouveau Boxster, doté d'un flat-4 turbo.

Les temps sont durs pour le fabuleux flat-6 atmosphérique de Porsche. Après avoir été remplacé par un bloc biturbo sur les 911 Carrera, il se voit amputé de deux cylindres sur le Boxster. Et toutes les versions du roadster sont concernés, pour le moment. Il va falloir s'y faire. A moins d'une surprise concernant le futur Spyder, les 718 se contenteront d'un quatre cylindres. Mais pas n'importe lequel. Etroitement dérivé du 3 litres suralimenté, le small block s'agite à plat (flat-4) et se voit greffé un turbo (à géométrie variable sur le S). Les cylindrées oscillent entre 2 et 2,5 litres. Les puissances s'échelonnent de 300 et 350 ch. Très élevé, le rendement ne devance toutefois pas celui des meilleurs blocs concurrents (A 45 AMG au hasard). Le constructeur se laisse sans doute une confortable marge de progression.

Le choc

Trêve de bavardage, il est temps de prendre place à bord... Sur le siège passager ! Il faut avouer que le premier contact crée un choc. Qu'est-il arrivé au moteur ? Les amoureux du flat-6 auront ce sentiment étrange. Une fois la pilule avalée, on apprécie la sonorité saccadé et atypique du flat-4 turbo. Cliquez ici pour l'entendre ! Comme les Subaru de la grande époque pensez-vous ? Oui, concernant le 2 litres avec l'échappement de série. Le 2,5 litres, lui, sonne moins juste à pleine charge. Il reste dans les graves et les crépitements de l'échappement Sport optionnel ne procurent pas le frisson attendu. Les deux blocs se déchaînent à 2 500 tr/mn et grimpent sans relâchement jusqu'à 7 500 tr/mn. Un bon point pour des quatre cylindres suralimentés. Le problème est que l'ascension est lissée, au détriment des sensations. Une caractéristique partagée avec la 911 Carrera.

Performances en hausse

Au regard des mises en vitesse et des launch control réalisés par nos chauffeurs, les performances progressent par rapport à l'ancienne mouture. Mais quid de l'émotion mécanique ? En se remémorant celle du Boxster GTS, les poils se hérissent. Ici, ils restent stoïques. Les personnes n'ayant jamais connu de flat-6 atmosphérique apprécieront la santé et la sonorité de ces quatre cylindres. Les autres, dont nous faisons partie, vont devoir s'acclimater au changement, avec nostalgie. Foncez voir notre premier contact en vidéo !

Rigueur et fun

Ce premier contact, réalisé sur les pistes d'essais de Michelin à Fontange (13), a également permis d'avoir un aperçu du comportement, équilibré et agile. Le Boxster peut faire valser son train arrière, mais gare aux coups de raquette en raison du grip naturel (moteur central). Le tracé souligne l'excellente stabilité et le mordant du freinage, y compris à 250 km/h. Bref, on ne devrait pas s'ennuyer au volant. Mais le plaisir mécanique devrait régresser par rapport à celui du brillant aîné. Nous serons fixés fin avril, en prenant le volant cette fois. En attendant, cette vidéo livre un premier aperçu des sensations.

Quelques chiffres

Voici quelques données résumant les deux versions proposées au lancement : Boxster et Boxster S.
< Moteur : flat-4 turbo, 2 et 2,5 litres turbo, 300 et 350 ch.
< Transmission : roues Ar, boîte 6 manuels (PDK en option).
< Poids : 1 335 et 1 355 kg.
< Performances : 0 à 100 km/h en 5''1 et 4''6, 275 et 285 km/h.
< Prix : 56 000 €/68 750 €

Photo : D.R.

Photo de

posté par :
Julien Diez

Réagissez

Commentaire(s)21

mercredi 30 mars 2016 à 07:42 Tubul dit : 4 Cylindres pour Porsche, comme la 968 mais à là, à l'arrière

mardi 29 mars 2016 à 15:53 Henryquatre dit : @ben tout à fait d'accord avec vous ! Certains riaient de voir Alpine envisager de se monter au niveau de Porsche, mais finalement ça va être le contraire. De beaux comparatifs en perspective !!!

mardi 29 mars 2016 à 15:40 Ben dit : C'est Alpine qui doit etre content ^^

mardi 29 mars 2016 à 13:51 rigel dit : @marc: on est bien d'accord ! et ça relève de la même hypocrisie que notre politique de "sécurité" routière qui mobilise 90% de ses moyens sur la seule répression de la vitesse !

mardi 29 mars 2016 à 12:24 rigel dit : @marc: on est bien d'accord ! et ça relève de la même hypocrisie que notre politique de "sécurité" routière qui mobilise 90% de ses moyens sur la seule répression de la vitesse !

mardi 29 mars 2016 à 12:16 marc dit : @Rigel quand tu sais qu a eux seuls les 10 plus gros bateaux du monde polluent plus que le parc auto mondial....

mardi 29 mars 2016 à 12:13 marc dit : c'est certainement une erreur de penser que c'est moins bon en 4cyl qu'en 6, mais ce dire que c'est pareil que sur une clio ça fait mal quand même, moi c'est l "exclusivité" du 6cyl qui fait rêver, toutes performances misent de côté

mardi 29 mars 2016 à 11:38 troll dit : @libre penseur, à part la 914, tous les autres modèles ont eu du succès, parfois plus que la 911 comme la 944, qui même ayant "juste" un 4 cylindre (250cv) pour la turbo tout de même, mettait toute les 911 de l'époque à la ramasse, moteur moins nobles certes (quoique moitié du v8 de la 928) mais performances meilleures et voiture plus agréables au quotidien.

mardi 29 mars 2016 à 10:13 rigel dit : le downsizing sur les sportives, c'est de la pure c*nnerie populiste ! commençons par traquer la pollution où elle se situe vraiment, c'est-à-dire au niveau de certains industriels, du transport routier, ou encore de tous les vieux mazouts hors d'âge qui font plus de fumée à l'accélération qu'une centrale à charbon en chine !.. et laissons les constructeurs de sportives nous faire rêver...

mardi 29 mars 2016 à 09:45 JMC13 dit : @Leon, Je me suis fait exactement la même réflexion... dans la vidéo sur une réaccélération, le son que l'on entend est plus proche de celui d'une cox de la belle époque avec un échappement modifié, que le son d'un moteur Porsche !

mardi 29 mars 2016 à 09:20 libre penseur dit : @troll si vous avez raison sur le fait que les porsche que vous citez ont été des 4 cyl, elles n'ont pas connu le succès escompté car non considérés comme de véritables porsche. le boxster puis le cayman ont permis à porsche d'avoir une "entrée" de gamme digne de la marque. et de sortir du mono véhicule qui l'aurait entraîné à sa perte. les normes environnementales, certes nécessaires, tuent les motorisations "dites nobles" telles que les 5 6 8 cyl

mardi 29 mars 2016 à 00:44 Jeep dit : Suis d'accord avec Olivier et Juju, un 3 cylindres ça chante!

lundi 28 mars 2016 à 23:48 juju dit : les 3 cylindres font un bruit plus sympa que les 4. a bon entendeur...

lundi 28 mars 2016 à 22:36 Olivier 59 dit : Moi j'attends le 3 cylindres ! Mdr

lundi 28 mars 2016 à 21:17 troll dit : @Str tu n'as absolument rien compris à Porsche si tu pense cela 356, première Porsche --> 4 cylindres à plat, les modèles "entrée" de gamme Porsche ont quasiment toujours été des 4 cylindres, 912, 914, 924-944,968, c'est l'arrivée du boxster qui à rompu la tradition du 4 cylindres chez Porsche, qui sait aussi bien les faire que les 6 cyl, dis toi que ca fait plus longtemps que l'entrée de gamme embarque des 4 cyl pluton que des 6, réservé a la 911 plus haut en gamme. Donc ça aurait toujours du etre comme c'est aujourd'hui

lundi 28 mars 2016 à 19:39 Str dit : Le début de la fin... Honte à porsche.

lundi 28 mars 2016 à 19:02 leon dit : Ma Coccinelle 1200 faisait le meme bruit en 1970 . Heureusement les mécaniques PORSCHE sont fiables et on pourra toujours acheter un 6 cylindres d'occasion , à moins que leurs prix ne grimpent .

lundi 28 mars 2016 à 15:49 Cedric13 dit : @ Antho. Celui au 1/43? Haha!

lundi 28 mars 2016 à 13:58 Ham&Jam dit : Porsche vendra toujours plus de bagnoles, et par la même occasion crée un environnement propice à Alpine pour renaître et à Alpha pour se développer.

lundi 28 mars 2016 à 13:47 Anthony D dit : Désolé M. Porsche, mais pour cette fois, je crois que je vais garder mon Boxster GTS... ;-)

lundi 28 mars 2016 à 13:37 gerard83 dit : Un essai sur la piste de Fontange ? Un ovale avec un banking ! La 718 merite mieux