1 cadran, 2 compteurs : la nouvelle Mido Belluna

Mido Belluna Heures et Minutes décentrées avec compteur des secondes déporté

Originale mais élégante, la nouvelle Belluna de Mido présente un cadran farfelu pour un tarif très contenu. Faisons connaissance avec cette drôle d'automatique.

On dit d'une montre qu'elle est compliquée à partir du moment où son cadran affiche autre chose que trois aiguilles (heures, minutes, secondes). La date est une complication, le chonographe est une complication, la phase de Lune est une complication. Et l'affichage décentré ? Une complication aussi, à coup sûr, autant qu'une bizarrerie.

Cette solution esthétique est en principe réservée aux montres très haut de gamme. Bréguet, Jacquet Droz, Lange & Söhne : on a affaire à l'élite de l'horlogerie. Quoi qu'on en trouve également chez des manufactures plus accessibles comme Hamilton. La Mido Belluna Heures & Minutes décentrées, c'est un cadran noir duquel émergent un disque argenté, dédié à l'affichage des heures et des minutes, et un autre agrémenté de rouge, réservé aux secondes.

Un rapport prix/prestations alléchant

Le communiqué de presse nous signale que cette montre habillée s'inspire ''des courbes harmonieuses du Royal Albert Hall de Londres'', salle de concert réputée, reconnaissable à son architecture faite de briques rouges et de cercles concentriques. Notre oeil moins averti peine à faire le rapprochement entre le bâtiment et la tocante mais cela ne nous empêche pas d'en apprécier les qualités. A commencer par le diamètre, de 40 mm. Il semblera trop faible pour les habitués de U-Boat, Fossil et autres comtoises de poignet mais quand il s'agît de porter sa montre plutôt que de se faire allonger le bras, ces proportions sont plus à propos.

Point de matière luminescente sur les aiguilles, pour ne pas en altérer la finesse. L'étanchéité de cette montre (50 mètres) fera tiquer les aventuriers mais au moins elle ne craint pas le jet de douche malencontreux. Son bracelet en cuir noir, muni d'une boucle déployante et de surpiqures rouges, appréciera moins ce traitement. Le calibre, visible à travers le fond, est un ETA 2825-2 automatique. Il dispose également de la date, qui apparaît dans un bandeau en quart de cercle faisant la liaison entre les deux compteurs. La boîte est en acier inox poli et coiffée d'un saphir traité sur ses deux faces pour éviter les reflets. Affichée à 1.050€, la Mido Belluna Heures & Minutes décentrées est une montre au rapport prix/prestations très alléchant.

Photo de Sylvain Vétaux

posté par :
Sylvain Vétaux

Réagissez

Commentaire(s)2

vendredi 13 janvier 2017 à 13:57 Kad dit : Design sophistiqué...

mercredi 11 janvier 2017 à 01:01 jean-Claude dit : Quel est l'intérêt pratique d'une grosse montre avec des petits cadran ? ... et celui dans parler dans Sport Auto ?