F1 - Les petites équipes comptent pour Brawn

F1 - Brawn s'intéresse aux petites équipes

Ross Brawn estime que la F1 devrait prendre des mesures pour assurer la bonne santé des plus petites équipes, et que cela serait bon pour le spectacle.

Manor a été placée en redressement judiciaire la saison dernière. Malgré des progrès en piste, l'équipe n'a pas trouvé le financement nécessaire et le repreneur qu'elle attendait dans les temps. Ross Brawn, ancien directeur technique de Benetton et Ferrari et ancien patron de Honda, Brawn GP et Mercedes, pense qu'il est important que les petites équipes soient en bonne santé financière, et que la F1 devrait prendre des mesures pour que toutes les équipes puissent avoir un niveau similaire.

« Je pense que ça devrait être l’un des objectifs, » a expliqué Brawn à ESPN. « L’un des objectifs devrait être de voir ce qui peut être fait pour réduire l’écart entre une petite équipe et une grande équipe. Et les choses qui peuvent être faites pour réduire le gain de performance qui découle du degré d’investissement que les grosses équipes peuvent faire. »

« Et comment équilibre-t-on ça ? Je pense que c’est un objectif intéressant pour la F1, rendre les petites équipes viables et les rendre assez performantes pour qu’elles puissent produire des résultats surprenants, ça rend ça passionnant. »

Le cas de Brawn GP était différent

Ross Brawn a lui-même été impliqué dans une équipe qui a surpris en 2009, quand Brawn GP est arrivée au titre. Mais la situation était particulière puisque Honda avait fait d'énormes investissements avant de se retirer.

« Je ne pense pas qu’on verra un Leicester City (le club qui a remporté la Premier League à la surprise générale en 2015/2016) en Formule 1, même si les gens comparent ça avec Brawn GP, mais Brawn GP était une anomalie parce qu’elle avait eu le financement de Honda les années précédentes, qu’ils sont partis, et qu’elle a continué sur la lancée de Honda, » rappelle Brawn. « Si elle avait toujours été de cette taille, elle n’aurait jamais réussi ça. »

« Donc Brawn GP n’est pas un bon exemple, mais je pense que c’est un bon objectif de s'assurer que le modèle (économique) pour une petite équipe est viable. »

« Si nous pouvons créer ça, ça amènera un flux de jeunes pilotes plus sain parce que c’est une méritocratie, basée sur leur talent et pas sur leur soutien financier. Les petites équipes dépendent trop du soutien financier de leurs pilotes. »

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez

Commentaire(s)1

vendredi 13 janvier 2017 à 19:05 jpo dit : Oui mais le problème c'est que tout le monde s'en fout des petites équipes. Et sinon Brawn GP descendait de Honda qui descendait de BAR, tout sauf une petite équipe.