F1 - Ecclestone aurait aimé rester un an de plus

F1 - Ecclestone va rester impliqué

Bernie Ecclestone pense que Liberty Media aurait dû lui laisser un rôle actif pendant un an. Il va assister à une dizaine de courses cette année.

Bernie Ecclestone s'exprime dans le détail pour la première fois depuis son éviction par Liberty Media. Pendant une quarantaine d'années, il a géré tous les aspects commerciaux de la F1 mais Liberty, qui a bouclé le rachat des droits en janvier, a décidé de l'écarter, en ne lui confiant qu'un poste de Président honoraire. Ecclestone n'est si surpris, ni déçu par le choix de Liberty.

« Ils ont acheté la voiture, ils voulaient la conduire, » a indiqué Ecclestone à Sky Sports News. « Je sais comment le monde fonctionne. »

Mais Ecclestone aurait-il agi de la même façon ? « Probablement pas, » reconnaît-il. Il pense qu'une période de transition d'un an aurait été plus judicieuse : « Je leur aurai demandé de travailler avec moi un petit moment, d'attendre un an puis de se dire "Est-ce que ça a marché, est-ce que ça n'a pas marché ?". "Ca n'a pas marché ? Ok, vous devez partir", ou quelque chose dans le genre. »

« Mais des personnes différentes gèrent les entreprises différemment, c'est une évidence. Je pense que c'est vraiment le mode de fonctionnement des entreprises américaines. »

Ecclestone défend son bilan

Chase Carey, qui a remplacé Bernie Ecclestone comme directeur général de la FOM, a mis en avant le manque de croissance de la F1 ces dernières années. Ecclestone juge ses résultats très bons. Il estime que CVC, l'ancien actionnaire, était satisfait de son travail, et il rappelle qu'il gérait un championnat qui a finalement su séduire Liberty Media.

« Je pense qu'on a un peu trompé les gens, » assure Ecclestone. « Ces gens sont arrivés et ils ont dit, Chase a dit, que je n'avais pas fait un très bon boulot ces trois dernières années. Je pensais que c'était le cas, CVC le pensait, et j'ai réussi à produire des revenus de 1,5 milliard de dollars (1,39 milliard d'euros) par an, ce qui leur a permis de gagner beaucoup d'argent avec leurs actions. »

Une implication toujours très forte

Même si le nouveau rôle de Bernie Ecclestone le prive d'un réel pouvoir exécutif, il va rester très impliqué. Il devrait être présent sur la majorité des courses cette année.

« On m'a demandé et j'ai été invité à venir sur la plupart d'entre elles, donc je vais essayer de le faire, » précise-t-il. « Probablement au moins sur la moitié. »

Chase Carey a notamment demandé à Bernie Ecclestone de mener les discussions avec les organisateurs du Grand Prix du Brésil pour discuter d'une prolongation du contrat, actuellement valable jusqu'en 2020.

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez

Commentaire(s)4

lundi 20 mars 2017 à 18:08 L Indomptable dit : a la retraite papy

dimanche 19 mars 2017 à 14:52 Pff dit : Jules bianchi aussi aurait aimé rester un peu plus

dimanche 19 mars 2017 à 10:51 simca r2 dit : qu'il vienne avec sa femme. .. un peu de fraîcheur ne peut pas faire de mal. à la rigueur belle maman si madame est "prise"

samedi 18 mars 2017 à 12:12 Clemleo dit : Salut Bernie !!!!!!!!