Il était une fois Porsche. [vidéo]

Porsche vient tout juste de nous livrer un mini-documentaire très instructif sur l'histoire de la marque et de ses modèles les plus révolutionnaires. 

Porsche dérange. C'est en tout cas ce qui est dit dans le documentaire d'une trentaine de minutes produit par la marque et publié sur Youtube ce mercredi 22 mars. La marque ne dérange pas à cause de propos déplacés ou des prix pratiqués, mais parce qu'elle fait partie des constructeurs visionnaires en matières de technologies.

Depuis plus de 7 décennies, la marque de Zuffenhausen sort des modèles toujours plus avant-gardistes et à la pointe des technologies en matière de sport automobile. Même si Porsche vend désormais plus de 70% de SUV, ce n'est pas pour autant que sa quête vers l'innovation s'arrête là. La vidéo regroupe des images d'archives, ainsi que des témoignages des différents invités présents : C.J.Wilson (propriétaire d'une écurie de course automobile) Patrick Long (pilote d'essai) Spike Feresten (comédien) Tommy Kendall (pilote 4 fois vainqueur du Trans Am) Dieter Landenberger (historien Porsche) et Dereck Bell (pilote 5 fois vainqueur au Mans).

Tout commence dans les années 40...

Vers la fin des années 40, tout le monde cherche a faire des grosses voitures et a en augmenter la puissance et la cylindrée. Contrairement à la majorité des constructeurs, Porsche a très vite compris qu'un poids réduit était plus intéressant du point de vue des performances (au niveau du grip, de la vitesse, du freinage, de l'agilité, et même de la consommation) qu'un ajout de puissance.

La 356 fait alors son apparition, et brise les codes de l'époque avec son petit 4 cylindres de 40 ch refroidi par air, sa taille minuscule comparée aux Cadillac et autres Chevrolet de l'époque, mais surtout, une efficacité et un agrément largement supérieur sur un circuit. C'est le début de la performance intelligente recherchée par Ferry Porsche.

Ce dernier avait d'ailleurs déclaré à son sujet "Au début, j'ai cherché mais je n'ai pas réussi à trouver la voiture dont je rêvais. Une voiture de sport petite, légère, et qui utilise la puissance de manière efficace. Du coup j'ai décidé de la construire moi-même." La 356 s'imposera dans de nombreuses courses automobiles et deviendra très rapidement une référence en matière de fiabilité, de sensations et de plaisir de conduite, mais c'est surtout son comportement routier irréprochable qui en feront une voiture qui a marqué son époque.

L'histoire continue avec la 550

Visionnaire, Ferdinand Porsche ne compte pas s'arrêter là ni se reposer sur ses lauriers, et sort quelques années plus tard la mythique Porsche 550 Spyder, qui va se baser sur la réussite de son aînée pour faire encore mieux. Le 4 cylindres en ligne développe désormais 110 ch, le poids est toujours réduit au maximum, l'intérieur est réduit à l'essentiel et ne comporte aucun élément superflu, le châssis est toujours aussi bien affûté...

Mais ce modèle sera plus porté vers la compétition automobile. La 550 Spyder est clairement une voiture de course, et elle fera d'ailleurs des ravages entre 1953 et 1962, où elle raflera pas moins d'une cinquantaine de trophées. Malheureusement pour Porsche, l'histoire est cruelle et ne retiendra presque que l'accident ayant causé la mort de James Dean au volant de la 550 "Little Bastard" en septembre 1955.

1963, naissance du mythe

Fin de carrière pour la 550, c'est le moment pour Porsche de dévoiler la 901, qui prendra très rapidement le nom de 911, à cause ou grâce à Peugeot selon le point de vue. Ce qui nous importe, c'est que la 911 s'imposera dès sa sortie comme une autre "perturbation" qui a obligé les autres constructeurs à se surpasser pour atteindre son niveau.

A chaque voiture mais plus particulièrement pour la 911, Porsche se moque des modes et crée une voiture unique en son genre, avec une ligne intemporelle qui lui a permis d'être une des seules voitures de sport à jouir d'une longévité sans fin au point de toujours faire partie du catalogue 54 ans plus tard (avec quelques évolutions certes, mais l'ADN est resté le même). Des dizaines de modèles et de finitions différentes ont suivi pour atteindre aujourd'hui plus d'un million d'unités vendues. La performance est toujours au rendez-vous et l'arrivée des versions Turbo, Carrera Rs, GT3.. ne fera que conforter la suprématie de la 911. 

La Porsche 959, un concentré de technologie

A chaque modèle sorti par la firme de Stuttgart, tout le monde se dit que ce n'est pas possible de faire mieux avant l'arrivée d'un autre modèle qui met tout le monde d'accord. C'est ce qui s'est passé notamment avec la 959, arrivée au début des années 80, et dont les technologies révolutionnaires feraient encore rougir pas mal de voitures modernes.  En plus d'être la voiture la plus rapide et la plus stable du monde à sa sortie, nombreux la considèrent comme la première "supercar". Elle développait 450 ch transmis aux quatre roues, profitait de deux turbos, d'une suspension active, en bref, un concentré de technologies dont elle était la seule à disposer à l'époque. Elle a gagné un nombre incalculable de titres en compétition et même le mythique Paris Dakar !

Le passage aux "Hypercars" 

La Carrera GT a marqué le passage à un niveau encore supérieur, celui des Hypercars. Un V10 atmosphérique de 615 ch en position centrale arrière, une boîte de vitesseq mécanique, un châssis en fibre de carbone, un son décrit comme un mix entre musique et magie par Patrick Long, etc... Autant de technologies qui ont tout simplement été empruntées au prototype destiné à courir au Mans en 2000 avant que Porsche ne décide de se retirer de la compétition. 

Quelques années plus tard, Porsche repousse encore ses propres limites et sort la 918 Spyder, un ordinateur sur roues de près de 900 ch qui se sert de la technologie hybride uniquement pour des raisons de performance et qui dispose de quatre roues motrices et directrices. Ce n'est pas forcément ce qu'il y a de mieux pour les sensations de conduite, mais le record établi au Nurbürgring est là pour prouver le contraire. 

Performances à partager

La vidéo se termine par un dilemme auquel beaucoup de propriétaires de voitures de sport ont déjà dû faire face. Posséder une voiture aussi impressionnante, puissante et créatrice de sensations, sans pouvoir le faire partager à plus d'une personne à la fois ? La solution s'appelle Panamera. La berline promet des sensations et des performances équivalentes à celles d'une sportive, tout en offrant un coffre très raisonnable et quatre vraies places, et la vidéo se conclut par un essai collectif de la dernière version de la berline.

Photo de Anis Khebbeb

posté par :
Anis Khebbeb

Réagissez