F1 - La R.S.2027 Vision, l'avenir selon Renault

PHOTOS. La Renault R.S.2017 Vision, un concept qui présente les idées du constructeur pour l'avenir de la Formule 1, se dévoile.

Les constructeurs continuent à imaginer la Formule 1 du futur. Ferrari et McLaren avaient présenté des concepts de monoplaces représentant l'avenir. Renault a également dévoilé son point de vue à travers un concept, la R.S.2027 Vison, une idée de monoplace qui pourrait être alignée dans 10 ans.

- Toutes les photos de la Renault R.S.2017 Vision
- La vidéo de la Renault R.S.2017 Vision

« Le rôle de Renault Sport Racing est aussi d'anticiper ce que sera le futur de la Formule 1 pour que cette discipline rassemble un maximum de fans dans un environnement cohérent avec les objectifs du Groupe Renault, » explique Cyril Abiteboul, le directeur général de Renault Sport Racing. « Nous sommes fiers d'offrir au public, aux fans et aux passionnés ce concept qui met en valeur nos idées et nos envies. »

L'aspect le plus frappant de ce concept est évidemment son design futuriste, qui rappelle un peu celui de la Robocar, la monoplace autonome, donc sans pilote, que la Formule E souhaite lancer. Renault faut aussi des clins d'oeil au passé, avec une livrée jaune et noire, comme sur la RS01 de 1977, et sur l'aileron arrière.

« Le croisement de la réflexion entre les équipes du design des concept-cars Renault et celles de Renault Sport Racing permet à R.S. 2027 Vision, qui est avant tout un exercice de prospective, de bénéficier d'une profondeur de réflexion, » indique Stéphane Janin, le directeur des concept-cars de Renault. « Nous avons pu réunir le meilleur des deux mondes pour proposer une F1 qui replace l'humain au centre du jeu et éclaire le public sur le futur de la discipline tel que l'imagine Renault. »

De nombreuses solutions novatrices

Sécurité oblige, la monoplace est totalement fermée, avec une bulle en polycarbonate et deux tiges de titane, prêtes à sortir de leur emplacement pour offrir un espace de survie au pilote. Signe de la ressemblance avec la Robocar, Renault envisage un mode de conduite autonome, actif en cas de voiture de sécurité, de voiture de sécurité virtuelle ou de drapeau jaune, pour éviter un nouvel accident.

Des systèmes de communication avancés sont envisagés. Une communication V2V, qui permet à chaque voiture de connaître l'emplacement des autres et d'avoir un système empêchant de repartir de ses stands si une autre voiture est à sa hauteur, et une communication V2X, liée aux infrastructure, pour donner des informations aux pilotes sur son écran.

Mais comme le souligne Stéphane Janin, Renault met l'accent sur l'humain, et sur le lien avec le public. Le cockpit est ainsi transparent, ce qui permet de voir le pilote. Son casque l'est aussi, pour voir son visage et ses réactions.

Pour rapprocher encore plus le spectateur du pilote, Renault a imaginé un « fan rank », un classement établi via des votes sur les réseaux sociaux, pour offrir un boost de puissance au pilote le plus populaire dans les derniers cours. Un concept similaire au Fan Boost utilisé en Formule E.

Toujours pour plus de clarté, les éléments visuels avec une teinte blanche prennent une teinte bleutée quand le mode électrique est enclenché.

Renault s'est inspiré de solutions existantes. Des LED permettent d'avoir des informations, comme la position du pilote. Mais alors que l'IndyCar a placé ce dispositif sur le capot-moteur et qu'il est sur les côtés de la voiture endurance, Renault a choisi de le placer dans les roues.

Beaucoup de technologie mais des coûts maîtrisés

Côté motorisation, Renault envisage de conserver un V6 turbo, en renforçant les systèmes hybrides. Le MGU-K, qui récupère l'énergie au freinage, voit sa capacité passer de 120kW à 500kW, grâce à deux systèmes, un à l'avant et un à l'arrière. Les F1 deviennent ainsi des monoplaces à quatre roues motrices.

Renault veut des batteries à très haute densité énergétique, une technologie sur laquelle le constructeur travaille pour ses véhicules électriques, afin de doubler leur capacité.

Pour améliorer l'efficacité aérodynamique, Renault veut réintroduire les suspensions actives. Cette solution est crédible puisque Ross Brawn, le directeur sportif de la F1, envisage un retour de cette technologie.

Le downsizing du moteur se poursuivrait, pour ne plus avoir que 60kg de carburant par course, contre 105kg actuellement.

Pour éviter une escalade des coûts dans cette course à la technologie, Renault envisage de standardiser toutes les pièces qui ne jouent pas sur les performances. Seulement trois ensembles aérodynamiques, comprenant l'aileron arrière, l'aileron avant, le capot-moteur, le fond plat et le diffuseur, seraient autorisés pour la saison. L'endurance a déjà adopté cette solution, avec deux ensembles cette année, contre trois l'an dernier.

Des idées pour le spectacle

Au delà de la monoplace, Renault propose aussi des solutions pour faire évoluer les courses. La distance passerait de 305km à 250km, avec deux parties, une longue puis un Final Sprint. Là encore, l'idée existe déjà. Depuis cette année, la Monster Energy NASCAR Cup découpe ses courses en trois segments, avec un drapeau jaune pour regrouper les pilotes entre chaque segment.

Dans cette F1 imaginée par Renault, le vendredi soir, une Rookie Night Race verrait les pilotes de réserve et les pilotes qui disputent leur première saison s'affronter dans une course nocturne.

Quelle soit réaliste ou pas, la Renault R.S.17 Vision et les nombreuses solutions proposées, qu'elles soient technologiques ou sportives, montrent la volonté du constructeur français de s'impliquer totalement en F1. Dans le communiqué de présentation du concept, Renault affirme vouloir rester un acteur majeur de la Formule 1 pour au moins les 10 prochaines années.

Que pensez-vous des propositions de Renault ? N'hésitez pas à exprimer votre point de vue dans les commentaires.

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez

Commentaire(s)6

samedi 22 avril 2017 à 20:32 Christine dit : la (verrière) pour protection du pilote est beaucoup plus esthétique que le Halo qui a était proposé jusqu'à présent, est ce crédible il me semble que K.Raikkonen à testé ce genre de bulle transparente et il était ressorti qu'il y avait des reflets

vendredi 21 avril 2017 à 22:19 realiste dit : @nicois06: combien Renault a t'il eu de titres motoristes et constructeurs ? renseignez-vous.

vendredi 21 avril 2017 à 20:57 Nicois06 dit : Avant d'imaginer la F1 de 2027 essayez déjà de rentrer dans les 5 premiers en 2017. Parce que pour l'instant vous faites pitié...

jeudi 20 avril 2017 à 16:07 maxatax dit : Le présent est moins piètre que le passé mais plus que celui à venir. Devenir un leader en F1 demande logiquement quelques années .

mercredi 19 avril 2017 à 17:24 leon dit : Pour oublier le piètre présent ?

mercredi 19 avril 2017 à 10:41 avocado dit : L'idée de développer un concept car façon F1 est déjà bonne en elle même pour permettre de ce projeter et d'anticiper ce que seront les voitures dans dix ans.Beaucoup d'idées nouvelles mais je retiens la standardisation de pièces communes qui semble aller dans la bonne direction quand on voit l'escalade des coûts dans tous les domaines.Le système hybride est également la meilleure solution d'avenir pour les voitures de demain et le passage en quatre roues motrice ne pourra qu'améliorer le comportement des voitures.Encore faudra t'il que tout ce beau monde s'accorde.