F1 - Vasseur voit une « erreur » dans le règlement

F1 - Frédéric Vasseur n'aime pas le nouveau règlement

Frédéric Vasseur estime que le nouveau règlement se concentre à tort sur la performance, au lieu de privilégier le spectacle.

Après avoir quitté son poste de directeur de la compétition de Renault en début d'année, Frédéric Vasseur a fait son retour dans le paddock à Sakhir. Plus précisément celui de la Formule 2, puisqu'il a repris les rennes d'ART, son équipe. Vasseur reste un observateur avisé de la Formule 1 et il n'est pas convaincu par le nouveau règlement. Son unique but est d'améliorer les performances mais Vasseur estime que cela se fait au détriment du spectacle, avec des dépassements plus difficiles.

« Ce que j'aime, c'est la compétition, pas la voiture, » a expliqué Vasseur à L’Equipe. « Et ces nouvelles voitures sont, à mon sens, construites sur une erreur. Le public souhaite de la bagarre, pas de la performance. J'ai vu des courses de kart plus exaltantes et palpitantes que certaines processions en F1. »

Depuis le début de la saison, Sebastian Vettel et Lewis Hamilton se sont surtout affrontés à distance. C'était le cas à Shanghaï, où les stratégies les ont éloignés sur la piste. Si Frédéric Vasseur a apprécié ce duel tactique, il doute que cela séduise un nouveau public.

« Ce sont des plaisirs de passionnés et de spécialistes, » souligne-t-il. « Je ne suis pas sûr que le grand public se passionne pour ce genre de course. Il lui faut des dépassements. Et ces nouvelles voitures, à mon sens, ne les favorisent pas. »

Le championnat est très disputé

Le spectacle en piste reste discutable, mais la lutte pour le championnat semble très ouverte entre Ferrari et Mercedes. Frédéric Vasseur aime cet aspect.

« Là, je suis d'accord, » estime Frédéric Vasseur. « La configuration est parfaite pour spectacle et suspense. C'est agréable d'allumer la télé le dimanche à 14 heures sans connaître d'avance le vainqueur. Cela faisait longtemps que nous n'avions pas eu deux écuries, avec deux champions du monde, qui se battent pour les victoires. Le nouveau règlement a, au moins, permis de rebattre un peu les cartes. »

Concernant son propre avenir, Frédéric Vasseur se donne le « temps de la réflexion » sur un retour en F1. Il se concentre sur les projets de ART, comme la Dallara LMP1 que l'équipe alignera en WEC à partir de 2018, avec le projet russe SMP Racing.

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez

Commentaire(s)1

mercredi 19 avril 2017 à 13:19 david dit : Et l'annee derniere, c'était trop acces sur le spectacle avec les baisses de perf voulue... Faudrais savoir...