F1 - Stroll convaincu que sa chance va tourner

F1 - Stroll ne s'inquiète pas après trois courses difficiles

Lance Stroll n'a toujours pas vu l'arrivée après trois départs. Il veut retenir le positif et il espère avoir plus de chances dans les prochaines courses.

Trois courses, trois abandons pour Lance Stroll. Il a accumulé les problèmes depuis le début de la saison mais il espère que sa chance va tourner.

« Je dois mettre ça derrière moi, que faire d'autre ? » questionne le Canadien sur le site officiel de la F1. « Oui, c'est frustrant, mais ça ne dépend pas de moi. »

« Ces trois courses ont été une accumulation de malchance : une casse de frein en Australie, une sorte d'incident de course en Chine, et dimanche Carlos m'a foncé dessus. De la malchance, dans les trois incidents, mais ma chance va tourner ! »

Lance Stroll est le pilote qui a fait le moins de tours en course depuis le début de la saison. Il est même derrière Pascal Wehrlein, qui a pourtant manqué les deux premières manches. « C'est ce que je veux dire en parlant de malchance, » explique Stroll. « Et ça ne changerait rien de porter un regard négatif sur ça. Il faut voir le bon côté et il y a eu beaucoup de points positifs dans ces premières courses. Nous progressions à chaque course. Il reste 17 courses, et nous n'avons même pas roulé en Europe pour le moment, où je connais toutes les pistes, ce qui va me faciliter les choses. »

Stroll affirme sa force de caractère

Lance Stroll parvient à garder sa motivation alors qu'il n'a que 18 ans. Malgré son âge, il pense qu'il est important d'apprendre à bien gérer les difficultés.

« Pour survivre en F1, je dirais que ça se passe à 90% dans la tête, » estime-t-il. « Quand on n'est pas prêt mentalement à surmonter les choses, on est dans le mauvais championnat. Et ça ne serait pas ridicule d'abandonner après seulement quelques courses en Formule 1 ? »

Il est maintenant tourné sur la prochaine course : « Je ne suis jamais allé sur la piste de Sotchi et je n'ai jamais vu la surface qu'il y a là bas, » indique-t-il. « Je vais discuter avec mes ingénieurs de la façon d'aborder cette course très différente. C'est tout ce que je peux dire pour le moment. Ce que je veux vraiment, c'est mettre fin à cette malchance, ensuite je pense que beaucoup de choses sont possibles. »

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez