Junghans Meister Driver Automatic : la discrète

Junghans Meister Driver Automatic avec boîtier de 38 mm et bracelet bleu

La mode des montres énormes est en perte de vitesse. Ca tombe bien, cela permet de redécouvrir la collection Junghans, dont  cette Meister Driver Automatic. 

La firme allemande n'a pas succombé à cette drôle de politique horlogère qui consiste, depuis quelques années maintenant, à proposer des montres king size. Junghans, né en 1861 dans une bourgade de la Forêt Noire, dispose, depuis les années 30, d'une gamme de montres Meister, articulée autour d'un credo simpliste : l'efficacité. Des cadrans épurés mais suffisamment modernes, des proportions portables et un calibre éprouvé. La nouvelle venue, baptisée Meister Driver Automatic, en est la digne héritière. Ne vous fiez pas à son diamètre contenu de 38,4 mm car avec sa grande ouverture frontale, cette montre paraît plus masculine que sa fiche technique le laisse initialement supposer. Son cadran convexe et laqué bicolore (blanc/crème) et ses aiguilles en forme de flèches sont un clin d'oeil aux blocs d'instrumentation des autos des années 50-60.

Pas pour la plongée

A une époque où la moindre montre est capable d'atteindre des profondeurs réservées aux sous-marins nucléaires, l'étanchéité de cette Junghans fait sourire. Dans l'absolu, 30 m, c'est bien plus que n'importe quel nageur du dimanche peut espérer atteindre mais en réalité, même la douche est déconseillée. Ce qui tombe bien puisque le bracelet en cuir de vachette bleu n'est pas destiné à aller faire trempette. Le calibre, visible à travers une vitre, est dénommé J800.1. A remontage automatique, il garantit une réserve de marche modeste de 38 heures. La Junghans Meister Driver Automatic est affichée à 990 €.

Photo de Sylvain Vétaux

posté par :
Sylvain Vétaux

Réagissez