Publié le 01/08/2010 à 20:39

Schumacher accepte sa pénalité

Schumacher accepte sa pénalité

Michael Schumacher n'était que quatorzième sur la grille. Il a gagné une position au départ et quelques autres lors de la voiture de sécurité. Il était dixième en fin de course, devant Rubens Barrichello.

Schumacher a tout fait pour résister aux Brésilien, qui a finalement réussi à le doubler. Il en a même trop fait selon les commissaires, qui l'ont pénalisé de dix places sur la grille à Spa-Francorchamps.

"La course d'aujourd'hui était probablement l'une des plus dures de ma carrière" reconnaît Schumacher. "C'était assez dur de piloter à la voiture à la limite donc j'ai dû faire de mon mieux et à la fin, c'était comme marcher sur de la glace."

"Concernant le dépassement de Rubens, j'ai montré assez tôt que j'allais vers l'intérieur et que je ne laisserai pas la trajectoire, et il avait assez de place pour passer sans qu'on se touche."

"C'était une bagarre dure, et c'est pour ça comme nous sommes là, mais j'accepte que les commissaires considèrent que c'était trop dur. Je veux revenir plus fort à Spa."

Nico Rosberg a perdu une place au départ et il était septième dans le premier relais. Lorsqu'il est rentré aux stands pour changer de pneus, Mercedes a mal fixé sa roue arrière droite et elle s'est détachée. Il n'a pas pu continuer.

"C'est une fin décevante à un week-end difficile" résume Rosberg. "Je n'ai pas pris un bon départ parce que j'étais du côté sale et j'ai eu du mal à suivre le rythme de Petrov. Il fallait un bon arrêt pour rester devant Kubica mais malheureusement nous avons eu un problème avec la roue arrière droite."

"C'est décevant d'abandonner pour la première fois de la saison mais ça peut arriver et nous apprendrons de cette expérience."

"Après avoir appris que ma roue avait percuté Big Nige, un de mes anciens mécanos chez Williams, j'étais plus inquiet par l'état du pneu que par le sien ! Mais sérieusement, c'est bien qu'il ne soit pas sérieusement blessé et je suis désolé. Nous serons de retour à Spa, prêts à faire mieux."

Réagissez