Publié le 02/08/2010 à 12:51

Schumacher est fou selon Barrichello

Schumacher est fou selon Barrichello

Dans les derniers tours du Grand Prix de Hongrie, Rubens Barrichello était onzième avec des pneus tendres neufs et il revenait à raison de deux secondes au tour sur Michael Schumacher, en difficulté avec des pneus durs assez usés.

Le Brésilien a buté sur son ancien équipier pendant quelques tours mais il a fini par profiter d'une petite erreur de l'Allemand au dernier virage pour tenter une manœuvre dans la ligne droite principale.

Les deux pilotes se sont retrouvés côte à côté et Schumacher a tassé Barrichello vers le mur. Après les stands, le Brésilien a mis deux roues dans l'herbe mais il a quand même réussi à doubler son rival.

Les commissaires ont pénalisé Schumacher de 10 places sur la grille de départ du Grand Prix de Belgique pour cette manœuvre dangereuse. Après la course, Barrichello a tenu des propos très durs envers lui.

"J'ai une grande expérience et en général face à un mec fou comme ça, je lève le pied, mais pas cette fois, surtout pas" a lâché le pilote Williams à La Sexta, la chaîne qui retransmet les courses en Espagne. "C'était l'une des plus belles manœuvres de ma carrière et l'une des plus horribles de la sienne."

"S'arrêter trois ans et revenir pour faire des choses comme ça... Nous n'en n'avions pas besoin."

Barrichello a également précisé à AUTOSPORT qu'il est passé "à quelques millimètres du mur" et qu'il ne "sert à rien" de discuter de la situation avec Schumacher.

L'Allemand a de son côté justifié sa manœuvre: "Je pense que je lui ai laissé trop de place parce qu'il est passé" a-t-il déclaré à la RAI, qui diffuse les courses en Italie.

"On sait que certains pilotes ont leur opinion, et il y a celle de Rubens" a ajouté Schumacher au micro de la BBC "Quand on pilote, on peut changer de ligne une fois et c'est ce que j'ai tenté de faire. Il y avait assez de place, nous ne nous sommes pas touchés donc c'était suffisant."

"C'était serré mais je ne pense pas que je suis connu pour faire des cadeaux en piste. Pour me doubler, il faut le mériter."

Schumacher était beaucoup moins rapide que Barrichello en fin de course. Après avoir doublé l'Allemand, le Brésilien lui a collé entre trois et six secondes par tour !

Réagissez