Publié le 23/10/2009 à 08:00

Le Président de la F1 élu aujourd’hui

Le Président de la F1 élu aujourd’hui

Après 16 ans de présidence, Max Mosley va céder sa place. Une nouvelle ère va s'ouvrir pour la FIA - et donc pour la Formule 1.

Les candidats

Jean Todt

Le Français a débuté en sport auto en temps que copilote en rallye. Il a ensuite dirigé Peugeot en championnat du monde des rallyes et en endurance, Peugeot et Citroën au Paris-Dakar et évidement Ferrari en F1, avec des succès à la clé à chaque fois. Il connaît déjà la FIA pour s'être impliqué dans la sécurité routière depuis qu'il a quitté la Scuderia.

Jean Todt souhaite faire évoluer la FIA. Il a notamment proposé un Commissaire F1 permanent, qui aurait la gestion du championnat en permanence. Un rôle entre celui de Président de la FIA mais plus officiel que celui de Charlie Whiting, le rédacteur des règlements, serait donc créé.

Jean Todt bénéficie de nombreux soutiens, dont celui de Max Mosley. Ce dernier est très contesté par le monde de la F1 mais il est apprécié par les nombreux petits clubs, ce qui lui a permis de conserver son poste lors du vote de confiance organisé l'an dernier. Les liens encore récents de Todt avec Ferrari ont été critiqués mais le Français assure avoir totalement coupé les ponts.

Ari Vatanen

Le Finlandais a été champion du monde des rallyes en 1981, avec Ford. Il a ensuite été dirigé par Jean Todt chez Peugeot en rallye puis chez Peugeot et Citroën au Dakar, qu'il a remporté à quatre reprises. Il s'est ensuite lancé en politique: il a été député européen entre 1999 et juin dernier, où il a perdu son siège.

Ari Vatanen veut marquer une rupture à la tête de la FIA. Il s'est plusieurs fois opposé à Max Mosley, lui reprochant de soutenir Jean Todt. Il a même émis des doutes sur la transparence du scrutin. Il avait lancé une action légale devant le Tribunal de Grande Instance de Paris pour que l'élection soit surveillée mais il a retiré cette demande il y a quelques jours.

Il a proposé que le poids des petits clubs soit moins importants dans les grands votes de la FIA. Concernant la F1, il veut renforcer la transparence et avoir une politique à long terme.

La procédure de vote

Le monde de la Formule 1 n'a aucun pouvoir sur l'élection du Président. Ce sont les clubs de la FIA qui feront ce choix.

Les plus gros pays disposeront de deux voix, une liée à la sécurité routière et l'autre au sport. Il y aura donc environ 200 votes pour départager Jean Todt et Ari Vatanen.

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez