La Porsche Carrera GT a 10 ans

10 ans Porsche Carrera GT

Le supercar emblématique souffle aujourd'hui ses 10 bougies.

28 septembre 2000, un concept car superbe et étrange descend lentement les Champs-Elysées. Les badauds se demandent bien quel peut être ce bolide qui ne ressemble à rien que l'on connaisse. L'auto se dirige vers le Caroussel du Louvre où elle est attendue par une centaine de journalistes invités par le constructeur. Porsche avait promis une surprise, mais personne ne s'attendait à une telle révélation et la Carrera GT en a scotché plus d'un. Sur le salon, le concept connaît un grand succès, même auprès des ferraristes les plus endurcis. Pari gagné donc pour Porsche. Il faudra tout de même attendre plus de deux ans pour voir la Carrera GT passer des moquettes de salon à l'asphalte.

Les origines

Point de départ du projet Carrera GT, un V10 de compétition lubrifié par carter sec. A la fin des années 90, Porsche cherche une succession à la 996 GT1 de course (qui a également été produite en version civile à 25 exemplaires). Mais un changement de règlement fait avorter le projet. L'idée d'utiliser ce bloc conçu pour la compétition dans une routière de haut niveau fait peu à peu son chemin. Reste à développer toute la technologie qui va avec. Porsche conçoit donc un châssis monocoque ouvert en fibre de carbone et plastique composite (CFP).Le moteur est relié à cette structure grâce à un "faux" châssis en carbone. Un berceau au final ultra rigide et extrêmement léger.

V10

L'apparition du deuxième berceau permet à Porsche d'abandonner le moteur porteur qui était dans le concept. Les désagréments d'une telle monte étant trop importants pour une auto destinée à des clients. Le premier concept présentait donc le fameux V10 5,5 litres ouvert à 68°. Sa puissance était alors de 558ch. Sur la version finale elle passe à 612. Il est accouplé à une transmission manuelle qui bénéficie d'un embrayage en céramique. Une première. Cette technique permet de réduire le poids et d'abaisser le centre de gravité de l'auto. Une transmission à commande robotisée et double embrayage façon PDK n'aurait de toutes les façons pas été en mesure d'encaisser les 60,2 mKg de couple.

Performances

La Carrera GT tout comme la Ferrari Enzo ont été à l'origine du renouveau des supercars. Ces autos ont permis d'entrer dans une nouvelle ère sportive en proposant des performances qui même une décennie ans plus tard sont toujours d'actualité. Ainsi la Carrera GT explose le 0 à 100km/h en 3"9, atteint 200km/h en moins de 10 secondes et franchit la barre des 330km/h. Pour parvenir à de tels résultats Porsche a énormément travaillé afin d'obtenir une auto légère (1380Kg) et un centre de gravité le plus bas possible. Pour illustrer cette idée, rappelons que le vilebrequin descend plus bas que l'axe des roues!

Atmosphère atmosphère…

Pénétrer dans l'habitacle d'une Carrera GT est un moment unique et absolument exceptionnel. L'auto est un mélange de sportivité comme le démontrent le plancher en carbone et les sièges en kevlar par exemple, et de grande classe avec le tableau de bord recouvert de cuir et surtout le pommeau de vitesse en bois. Rappelons que cette pièce unique et fascinante a été choisie pour sa légèreté. On reconnaît bien là le pointillisme de Porsche. Toute comme la Ferrari F50, la Carrera GT est au choix un coupé, ou un roadster. En effet les deux panneaux du toit sont amovibles. Si l'opération de décapsulage ne prend quelques secondes, ranger ces deux pièces sous le capot avant s'avère fastidieux.

1270 heureux

Et les clients dans tout ça ? La Carrera GT a envouté immédiatement de nombreux collectionneurs. Au final 1270 exemplaires ont été produits entre 2003 et 2007 (dont la moitié pour les USA). A sa sortie l'auto était vendue 468 845€. Un tarif prohibitif certes mais moins que la Mercedes McLaren SLR qui malgré un prix similaire est une sportive beaucoup moins efficace et révolutionnaire. Aujourd'hui la Carrera GT se fait de plus en plus rare, alors si aujourd'hui vous en croisez une, souhaitez lui un bon anniversaire et faites un vœu. Le vœu que la 918 Spyder qui est appelée à la remplacer soit tout aussi exceptionnelle et marque de la même façon l'Histoire de l'automobile sportive.

Photo de Laurent André

posté par :
Laurent André

Réagissez

Commentaire(s)2

vendredi 09 décembre 2011 à 19:41 pneu pas cher dit : Felicitation pour cette news tres interessante. Jadore venir sur votre site.

mardi 28 septembre 2010 à 19:15 natlin dit : une des plus fantastique caisse jamais existee, en voir une arretee ou rouler reste un moment magique, j'envie les gens qui en possedent une, bon anniversaire,