Publié le 29/09/2010 à 09:42

F1 - Vergne « serein » avant son premier test

F1 - Jean Eric Vergne prêt pour son premier essai

Jean-Eric Vergne voit son premier test chez Toro Rosso comme une étape. Il veut convaincre les patrons de Red Bull qu'il peut atteindre la Formule 1.

Jean-Eric Vegne a déjà pris le volant d'une F1 durant l'été, au Festival de Goodwood. Le Français était dans une Red Bull RB1 de la saison 2005 pour une démonstration. En novembre, il participera à son véritable premier test chez Toro Rosso, sur le circuit d'Abou Dhabi, juste après la fin de la saison.

« Je prends ce test avec calme, » précise le membre de l'équipe de France FFSA et du Red Bull Junior Team. « Je sais que c’est une bonne opportunité mais je ne m’enflamme pas. Je le prends avec sérénité et méthode pour faire du bon travail. C’est l’essentiel. »

Vergne a été titré en F3 britannique cette année et il a débuté en Formula Renault 3.5 Series avec déjà une victoire à Silverstone.

« Une étape qui doit en appeler d'autres »

Vergne a déjà eu avant-goût de la F1 avec des essais dans le simulateur de Red Bull mais il sait que ce test sera très différent: « J’ai déjà travaillé dans le simulateur et je suis impatient de découvrir le circuit d’Abu Dhabi car c’est une inconnue totale pour moi. Mon but est d’en apprendre le maximum avant de prendre le volant. Mais je ne me berce pas d’illusions. Je sais que ça sera une autre histoire au volant ! »

« Ce sera plus exigeant pour le cou et il faudra être performant pendant deux jours. Je me suis bien entraîné et je n’ai pas d’inquiétude particulière. On pourrait penser que c’est un aboutissement mais je prends ces essais comme une étape qui doit en appeler d’autres. »

La fédération le suit de près

Bien avant d'intégrer la filière Red Bull, Jean-Eric Vergne était déjà soutenu par la fédération. Il a rejoint l’Equipe de France FFSA Karting en 2006, puis l'équipe Circuit deux ans plus tard, en même temps que son entrée dans le Red Bull Junior Team. « Son parcours peut être qualifié d’exemplaire avec en point d’orgue son récent sacre en F3 britannique, » souligne Nicolas Deschaux, le Président de la FFSA.

Une victoire pour la FFSA

Il y a un an, Jules Bianchi, lui aussi membre de l'équipe de France FFSA, intégrait Ferrari. La fédération se réjouit du parcours de Jean-Eric Vergne: « Ces essais officiels en F1 sont donc une bonne nouvelle pour lui qui, dans la lignée de Jules Bianchi, entre sans doute dans une phase cruciale de sa carrière et la FFSA sera bien entendu à nouveau à ses côtés pour cette étape importante » estime Deschaux. « A l’instar des deux Sébastien - Loeb et Ogier - en rallye, Jean-Eric et Jules sont les meilleurs symboles de la réussite de la politique de détection et de soutien de la FFSA. »

- Les infos sur Jean-Eric Vergne, Toro Rosso, le Red Bull Junior Team et l'équipe de France FFSA.

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez