Publié le 21/10/2010 à 14:23

F1 - Les pneus de Pirelli bientôt finalisés

X
Prochaine vidéo dans 5Annuler Essai Audi RS Q8 (2019)
Revoir la vidéo Vidéo suivante

Pirelli était encore en piste cette semaine à Barcelone, pour le développement de ses pneus de F1. Pedro de la Rosa a testé les pneus médiums et durs.

Deux semaines après ses premiers essais dans la Toyota TF109 de Pirelli à Valencia, Pedro de la Rosa a poursuivi le développement des pneus de 2011 à Barcelone. L'ancien pilote Sauber avait testé les pneus intermédiaires et les pneus pluie à Valencia. Cette fois, il s'est concentré sur les composants médium et dur.

De la Rosa a roulé durant deux jours. Il a bouclé 262 tours, soit 1218 kilomètres. Il a fait des relais d'endurance de 35 tours. Cette année, les pilotes ont fait une quarantaine de tours en course avec les pneus les plus durs de Bridgestone à Barcelone.

Après ces essais, Pirelli a presque finalisé les pneus qui seront testés par les équipes à Abou Dhabi, dans quatre semaines.

De la Rosa impressionné par Pirelli

Pedro de la Rosa est satisfait de ces essais: « Ces deux journées ont été excellentes: j'ai été très impressionné parce que je dois dire que les pneus sont plus performants que ce que j'avais imaginé, » assure le Catalan. « C'est dur de croire que Pirelli a fait autant de choses en si peu de temps. »

« Ces pneus ont des caractéristiques différentes de ceux du manufacturier actuel, et les pilotes vont les aimer l'an prochain, je pense que cela donnera un package compétitif. L'arrivée de Pirelli est une bonne nouvelle pour la F1. »

A noter que Ben Hanley roulait également avec la nouvelle GP2, qui sera dotée des mêmes pneus.

- Toutes les infos sur Pirelli, Pedro de la Rosa et Ben Hanley.

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez

Commentaire(s)1

vendredi 22 octobre 2010 à 08:21 Skarn dit : Dur de faire pleinement confiance a ce que De la Rosa raconte vu qu'il est payé par Pirelli.. je le vois très mal dire "ses pneu sont pourri y'a beaucoup de travail encore" mais espérons qu'il dis vrai quand même.