WRC - Loeb et Ogier craignent le balayage

Sébastien Loeb et Sébastien Ogier estiment que le balayage sera un facteur clé en Jordanie. Les premiers à disputer les spéciales perdront du temps.

Sur chaque épreuve terre, le balayage joue un rôle important dans le résultat. Le premier sur la route a un gros désavantage. Jeudi, lors de la première journée du Rallye de Jordanie, Mikkko Hirvonen ouvrira la route devant Sébastien Loeb.

L'Alsacien espère que des pilotes qui s'élanceront après, comme Sébastien Ogier, n'auront pas un trop gros avantage: « Ce n’est pas la meilleure place mais il faudra reussir a rester au contact pour avoir une chance de viser la victoire samedi, » précise Loeb.

Ogier reste prudent sur son avantage : « En partant en quatrième position lors de la première journée, nous aurons un petit avantage mais d’autres seront encore mieux placés, » précise-t-il.

Un paysage désertique

La Jordanie offre un cadre très particulier pour les pilotes : « Une fois la trajectoire balayée, on trouve un excellent grip, proche de celui de l’asphalte, » précise Ogier. « En revanche, dans ce paysage désertique, le manque de repères est troublant. Les notes sont encore plus fondamentales qu’ailleurs. »

- Toutes les infos sur le Rallye de Jordanie 2011, Sébastien Loeb et Sébastien Ogier

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez