FR3.5 - Vergne conteste sa pénalité

FR3.5 - Jean-Eric Vergne revient sur Monza

Jean-Eric Vergne reste persuadé qu'il ne méritait pas la pénalité qui l'a privé de la victoire à Monza en Formula Renault 3.5 Series. Retour sur son week-end.

Jean-Eric Vergne était bien placé durant les essais à Monza mais il a eu un problème de freins juste avant les qualifications pour la première course et sa voiture a été prête au dernier moment. Le Français a dû partir de la 11ème place.

En course, Vergne était sixième après deux tours et il a profité des soucis de plusieurs pilotes pour finir deuxième. « Tout le monde était un peu fou dans cette course ! » s'amuse le membre de l'équipe de France FFSA.

« Il fallait être opportuniste, agressif et prudent à la fois. J'ai doublé cinq voitures dans le premier tour, puis les erreurs et les problèmes rencontrés par plusieurs pilotes ont favorisé mon accession à la deuxième marche du podium. »

Vergne résiste à Ricciardo

Dans la deuxième course, Vergne est parti de la deuxième place. Il a pris la tête au départ et il a résisté à Daniel Ricciardo durant toute l'épreuve, malgré un aileron avant endommagé.

« Avec l'aileron cassé, l'auto était déséquilibrée au freinage et je ne pouvais éviter de faire des plats sur les pneus, » explique Vergne. « A cause de ce déficit aérodynamique j'avais un énorme sous-virage dans tous les virages à droite... la majorité des virages sont à droite à Monza ! »

« Enfin, Daniel Ricciardo était dans mes roues et il se mettait dans mon aspiration, il a constamment essayé de trouver l'ouverture. Honnêtement, c'est l'une des plus belles courses de ma carrière ! »

Une pénalité

Durant la course, Vergne a reçu une pénalité en temps, de 10 secondes, pour avoir coupé une chicane. Il a dû attaquer pour que la sanction ait un impact limité en étant appliquée après l'arrivée.

« Mon ingénieur égrainait les places : 'maintenant tu es 6ème, et là 5ème...' c'était une situation très dure à vivre mentalement en plus des difficultés techniques qu'il fallait gérer ! » s'amuse le membre du Red Bull Junior Team, qui a finalement été classé au troisième rang.

Vergne conteste sa pénalité

Vergne juste sa pénalité injustifiée: « Ils ont pensé que j'avais coupé une chicane alors que c'était Ricciardo, » rappelle le Français. « Du coup, lorsque j'ai coupé la chicane à mon tour – pour éviter une collision avec Daniel et sans gagner de place puisque j'étais en tête – ils m'ont donné une pénalité. Le règlement prévoit qu'à la première infraction on soit averti, à la seconde sanctionné. Or, je n'ai fait qu'une erreur. »

Jean-Eric Vergne quitte cependant Monza en tête du championnat. Prochaine étape à Monaco, où il n'a jamais roulé.

- Toutes les infos sur Monza 2011 et Jean-Eric Vergne

Plus d'infos

Gardez un œil sur l'actualité dans notre section ou sur nos applications gratuites sur , et

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez