F1 - Ferrari manque une opportunité

F1 - Canada 2011 - La course - Ferrari

Felipe Massa n'a pris que la sixième place au Canada, après un accident en doublant Narain Karthikeyan. Fernando Alonso s'est accroché avec Jenson Button.

Felipe Massa était troisième au début, puis deuxième avec les soucis de Fernando Alonso. Il s'est retrouvé derrière Kamui Kobayashi au moment du drapeau rouge. Le Brésilien a cassé son aileron avant en prenant un tour à Narain Karthikeyan. Reparti 12ème, il est remonté au sixième rang, en doublant Kobayashi dans la dernière ligne droite.

Fernando Alonso a conservé sa deuxième place au départ mais il a rapidement pris les pneus intermédiaires. Il est repassé sur les pneus pour forte pluie quand le déluge est arrivé, alors que d'autres pilotes ont pu changer de pneus sous le drapeau rouge. Il n'était plus que neuvième, puis huitième après avoir doublé Vitaly Petrov, mais un accrochage avec Jenson Button l'a fait abandonner.

Felipe Massa - 6ème

« Je ne peux pas être vraiment satisfait de cette sixième place, vu le potentiel que nous avions ici, » déplore le Brésilien. « Mes chances de finir sur le podium, ou même de me battre pour la victoire avec l'évolution des choses, se sont évaporées quand je doublais Karthikeyan. Il était très lent sur la trajectoire, mais en le doublant dans l'humidité, il a accéléré et j'ai perdu le contrôle de la voiture, ce qui m'a fait finir dans le mur. »

« Grâce à la voiture de sécurité suivante, j'ai pu rattraper le peloton puis, à la fin, j'ai doublé quelques voitures pour finir au sixième rang. Je suis en colère, il ne sert à rien de le nier. Nous nous sommes bien qualifiés et nous étions dans le top trois jusqu'au drapeau rouge. Ce qui est arrivé est arrivé, et c'est fini. »

« Je suis satisfait des performances de la voiture, avec les pneus pluie et les slicks, mais avec les intermédiaires, j'ai un peu souffert. Maintenant, nous allons à Valencia, une piste où nous pouvons être rapides, vu que ses caractéristiques sont proches de celle d'ici. Nous aurons les pneus médiums, que nous avons testés vendredi : on verra quelle sorte d'adhérence ils nous donnent. »

Fernando Alonso - Abandon

« Tout s'est mal passé, dès ce matin quand nous avons vu qu'il pleuvait, » explique Alonso. « Nous avions signé notre meilleure qualification de l'année et nous nous sommes retrouvés derrière la voiture de sécurité au départ (ce qui obligeait à partir en pneus pluie, NDLR) alors que je pensais que les intermédiaires étaient les meilleurs pneus pour moi. Quand nous les avons pris, le déluge est arrivé, avec le drapeau rouge, ce qui signifie que ceux qui n'avaient pas changé de pneus pouvaient maintenant le faire en ne perdant rien dans les faits. »

« Au final, il y a eu l'accrochage avec Button, qui, en insulte finale, a laissé ma voiture coincée sur un vibreur et je n'ai pas pu repartir. C'est une vraie déception parce qu'aujou'd'hui nous avions un bon rythme mais nous avons été malchanceux : ce n'est pas une sensation que j'ai, c'est un fait. »

« Je pense que nous pourrons bien faire à Valencia, parce que c'est un nouveau circuit qui devrait bien convenir à notre voiture, comme c'était le cas ici. Le championnat n'est pas encore fini, mais nous devons maintenant espérer des erreurs des autres pour avoir un peu d'espoir. Notre niveau de performance était bon ici, surtout avec les caractéristiques du circuit, mais aussi grâce aux nouveautés que nous avions. Nous devons garder la tête haute, avoir confiance en nos capacités et beaucoup travailler. »

Plus d'infos

- Retrouvez toutes les infos sur le Grand Prix du Canada 2011, Ferrari, Fernando Alonso et Felipe Massa

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez

Commentaire(s)1

mardi 14 juin 2011 à 17:10 spicko17 dit : L'epoque ferari est passée