F1 - Quel impact pour les cartographies limitées ?

F1 - Allison fait le point sur les cartographies

James Allison, le directeur technique de Lotus Renault GP, estime que toutes les équipes seront touchées par les limitations sur les cartographies moteur.

A partir de Silverstone, les monoplaces ne pourront plus libérer des gaz d'échappement hors d'une phase d'accélération. L'impact des diffuseurs soufflés va donc être réduit.

Les équipes qui ont les diffuseurs les plus développées devraient être les plus touchées, dans des proportions variables.

« Il est difficile de juger l’effet de ce changement sur notre compétitivité, » confirme James Allison, le directeur technique de Lotus Renault GP, sur le site de son équipe.

« Sur chaque diffuseur soufflé, la perte proviendra de deux effets distincts : combien d’appui allez-vous perdre et à quel point cette perte d’appui va-t-elle affecter l’équilibre de la voiture. »

Certaines équipes souffriront plus

Red Bull est l'équipe qui a lancé le concept des diffuseurs soufflés. Renault a beaucoup travaillé sur les cartographies moteur pour aider l'équipe à rendre le concept encore plus performant.

Chez Lotus Renault GP, on pense que toutes les monoplaces seront affectées, mais qu'il est difficile de dire quelle équipe en fera le plus les frais.

« Toutes les voitures à diffuseur soufflé vont perdre de l’appui au freinage à cause de ces restrictions, » précise Allison. « Certaines équipes en perdront plus, d’autres moins. Il est difficile de savoir combien LRGP en souffrira. »

Lotus Renault avantagée ?

La Lotus Renault a des échappements à l'avant des pontons. Allison pense que cela pourrait aider l'équipe à moins subir le changement.

« Il est possible que nous soyons moins touchés sur la partie équilibre de l’équation parce que nos échappements vers l’avant produisent leur effet plutôt vers le milieu de la voiture, » indique l'Anglais. « Ce qui signifie que, lorsque le souffle de l’échappement croit et décroit, cela ne perturbe pas beaucoup l’équilibre aéro de la voiture. »

Les voitures qui ont des échappements à l'arrière devraient donc devenir plus nerveuses: « Avec une sortie d’échappements vers l’arrière, l’appui généré par l’échappement s’applique sur l’essieu arrière. »

Le changement détaillé

Ces derniers mois, les équipes ont travaillé sur les cartographies moteur pour que les gaz d'échappement soit libérés presque en permanence, afin d'envoyer de l'air chaud, plus efficace sur le plan de l'aérodynamique, vers le diffuseur.

« Précédemment, il était possible de configurer la cartographie moteur afin de laisser l’accélérateur ouvert et de réduire la puissance par d’autres moyens, » précise James Allison.

Désormais, cela considéré comme un élément aérodynamique mobile, ce qui est interdit. Les équipes vont donc reprendre leurs anciennes cartographies moteur.

- Toutes les infos sur les diffuseurs soufflés et Lotus Renault GP

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez