Publié le 24/06/2011 à 17:04

Seiko, Scuba 200 Sumo SBDC003 au banc d'essai

Seiko, Scuba 200 Sumo SBDC003 au banc d'essai

Cette "plongeuse" nippone offre "une grande robustesse et une polyvalence fort appréciable".

Par rapport à ces prédécesseurs, cette nouvelle version de la "SBDCOO3" gagne un nouveau calibre et prend quelques largeurs… d'où son surnom de "Sumo". 170 grammes tout de même. Comme souvent chez Seiko, la lisibilité est optimale. "L'ensemble cadran / aiguilles / lunette est pensé et construit pour une lecture intuitive de l'heure…"

Techniquement, le calibre automatique 6R15 est agrémenté d'une fonction de remontage manuel. Trois coups de poignet permettent de le lancer.

Retrouvez l'essai complet de la Seiko, Scuba 200 Sumo SBDC003 sur le site de notre partenaire The Watch Observer. Consultez les petites annonces de montres d'occasion.

Sur le même thème:

Breitling, Superocean Nouvelle Vague au banc d'essai
La Master Compressor Diving Pro Geographic de Jaeger-LeCoultre au banc d'essai

Photo de Jean-Philippe Peden

posté par :
Jean-Philippe Peden

Réagissez

Commentaire(s)1

samedi 25 juin 2011 à 17:12 steve dit : je neveux pas commenté cette actualité !!! mes je veux parler de la cygnet,ils l'ont coté 2 étoiles,vous etes ou ? sur la planete mars ! c'est une bonne voiture,aston fait une citadine pour baisser la conso et réduire le prix,malgré son prix.je parie que c'est pour ca qu'elle est coté si peu.je m'adresse a celui qui a écrit cet essai.