F1 - Alonso: « Une merveilleuse surprise »

F1 - Silverstone 2011 - La course - Ferrari

Fernando Alonso est ravi d'avoir renoué avec la victoire à Silverstone, même s'il sait que les circonstances de course ont joué en sa faveur.

Fernando Alonso était troisième en début de course, derrière les Red Bull, puis quatrième dans le deuxième relais, derrière Lewis Hamilton. Lors de la troisième vague de passages aux stands, il a repris l'avantage sur l'Anglais mais aussi sur Sebastian Vettel et Mark Webber, qui ont eu des arrêts longs.

Hamilton a longtemps ralenti les Red Bull, ce qui a permis à Alonso de creuser l'écart pour décrocher sa première victoire de l'année.

Felipe Massa a été largement dominé par son équipier. Il a longtemps été sixième et il termine finalement au cinquième rang grâce à l'abandon de Jenson Button. Il s'est battu avec Lewis Hamilton en fin de course et ils se sont touchés au dernier virage.

Fernando Alonso - Vainqueur

« Quelle merveilleuse surprise ! » se réjouit Alonso. « L'équipe a fait un travail incroyable et je dédie cette victoire à tout le monde à Maranello et sur la piste, leur travail a permis à Felipe et moi de piloter une voiture très bonne. C'est une victoire très spéciale parce qu'elle vient sur une piste légendaire comme Silverstone, devant un public qui adore toujours les voitures. »

« Les caractéristiques de la piste ne convenaient pas vraiment à notre voiture, mais clairement, les améliorations que nous avons apportées ici ont beaucoup aidé. Au départ, ce n'était pas facile de piloter parce que des parties du circuit étaient très humides et d'autres seulement en partie humide. Il y a eu des moments difficiles, comme quand Hamilton m'a doublé, mais nous sommes restés très calmes en permanence, convaincus que nous pouvions faire quelque chose. »

« Je n'ai réalisé que je pouvais gagné que quand j'ai repris la piste après le dernier arrêt. Clairement, le problème à l'arrêt de Vettel a aidé, tout comme le fait que, pendant longtemps, Hamilton a contenu les deux Red Bull derrière lui, mais je dois dire que sur piste sèche, nous étions très forts. »

« Plus tôt aujourd'hui, j'ai eu le privilège de piloter la 375 F1 et après, quelques heures plus tard, de remporter la même course pour Ferrari 60 ans plus tard. Dans notre équipe, il y a des enfants des gens qui ont travaillé pour Ferrari à l'époque et ils ont le même amour et la même passion pour la course qu'avant. »

« Nous allons en Allemagne avec notre moral en hausse et avec plus de confiance en nous. La Red Bull est toujours la meilleure voiture, mais les nouveautés que nous introduisons fonctionnent. Quand nous étions en difficulté au début de la saison, nous n'avons pas baissé la tête, mais nous avons réagi : maintenant nous en récoltant les fruits. »

Felipe Massa - 5ème

« Tout d'abord, je tiens à féliciter Fernando, qui a réussi une superbe course pour donner à Ferrari une victoire très importante, » souligne le Brésilien. « Il y a 60 ans, Gonzales gagnait pour la première fois et aujourd'hui l'histoire s'est reproduite. Je pense que nous avons fait un gros pas en avant ce week-end au niveau des performances, à la fois en qualifications et en course. »

« Il est vrai que mon rythme n'était pas incroyable aujourd'hui, mais ça peut avoir quelque chose à voir avec le fait que mon fond plat était endommagé, après avoir percuté quelque chose au virage six, peut-être une pièce d'une autre voiture. »

« Au niveau de la stratégie, peut-être que nous aurions pu un peu avancer le deuxième arrêt, mais l'équipe ne voulait pas que je fasse la dernière partie de la course avec des pneus trop usés. »

« A la fin, j'ai réduit l'écart avec Hamilton, parce qu'il souffrait, mais quand j'étais derrière lui, il s'est battu et il ne m'a manqué qu'un souffle pour le doubler. Nous devons continuer à attaquer sur le développement de la voiture : il reste beaucoup de courses et avoir amélioré la voiture signifie que nous pouvons être plus confiants pour la deuxième moitié de la saison. »

Plus d'infos

- Retrouvez toutes les infos sur le Grand Prix de Grande-Bretagne 2011, Ferrari, Fernando Alonso et Felipe Massa

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez

Commentaire(s)1

mardi 12 juillet 2011 à 14:25 Brume dit : J'ai eu l'impression, encore une fois, que la course de Massa à été massacrer par la stratégie, mais il y'a un moment ou c'est vrai, il a perdu son rythme.