De Tomaso Pantera attendue à Francfort 2011

De Tomaso Pantera 2011 Francfort

Après la présentation de la Deauville à Genève, De Tomaso présenterait la Pantera, la suite du mythe, au Salon de Francfort 2011.

Selon quelques rumeurs, De Tomaso, marque sortie d'outre-tombe après un passé plus ou moins glorieux, ressortirait la Pantera. Cette supercar, très particulière, mélangeait les genres au début des années 70. Avec son look d'italienne mal dessinée et plus vulgaire que jamais, la Pantera recevait un bloc Ford américain V8 de plus de 300ch, pour beaucoup, c'était inacceptable et contre-nature.

Sportive étrange, elle incarne surtout la réalisation d'un rêve d'italo-argentin à l'époque du LSD. Au lieu d'idéaliser des "pattes d'eph" pour représenter les années soixante-dix, il vaut mieux parler de la Pantera.

Pantera, ce n'est pas qu'un groupe de rock

Après cette parenthèse inutile. Revenons au 21ème siècle. Selon plusieurs rumeurs, la succession de la Pantera I et de la Pantera II (1990-1994) arriverait au Salon de Francfort. Le moteur serait d'origine GM, un V8 de 600ch sur un châssis de maximum 1.200kg. Aucune information ne relate l'esthétique de cette prochaine rareté limitée à, visiblement, 2.000 exemplaires seulement. Réponse à partir du 15 septembre prochain.

Sur le même thème:

La nouvelle Pantera aperçue
La De Tomaso Pantera de retour en fin d'année
En direct de Genève : De Tomaso Deauville, un retour très décevant
Le retour virtuel de De Tomaso
Les voitures d'exceptions du Salon du Coupé Cabriolet

Photo de Quentin Charnole

posté par :
Quentin Charnole

Réagissez

Commentaire(s)2

lundi 18 juillet 2011 à 13:09 Quentin dit : Bonjour Pantera74, En effet, que dire. La Pantera dérangeait déjà, elle épatera toujours. j'ai justement souvenir des propos d'un concessionnaire de sportives italiennes, repris dans une publication il y a fort longtemps (je n'étais pas né évidemment). Ce monsieur, voyant passer une Pantera, hausse les épaules en disant "la Pantera, c'est comme une femme que l'on paie". Je ne crois pas qu'en disant ça, il reniait les sensations. Une telle marque réunie des passionnés, et vue avec la précision et la (faible) rancœur avec laquelle vous avez rédigé ce commentaire, vous en êtes un et un vrai. Et bien, je vous remercie de me remettre à ma place, c'était malvenu de critiquer ainsi, et honnêtement pas vraiment justifiable, ni justifié. Cela dit, nous sommes bien d'accord sur le caractère iconique de la Pantera (et de la production DeTomaso en général). Les plus belles icônes sont celles que l'on sali le plus parfois, cela permet aux adorateurs de justifier leur foi. Nous aimons DeTomaso, du moins, me concernant. Nous aimons aussi le fait que vous venez de découvrir le site, et, je vous encourage à venir plus régulièrement sur sportauto.fr à l'avenir. Promis, dès la présentation de cette Pantera 2012, je penserais à vous et pèserais mes mots. Passionnément ? Toujours ! Bonne lecture et à bientôt.

lundi 18 juillet 2011 à 11:32 Pantera74 dit : Bonjour, Je viens de lire cette "actualité de Quentin": "Avec son look d'italienne mal dessinée et plus vulgaire que jamais, la Pantera recevait un bloc Ford américain V8 de plus de 300ch, pour beaucoup, c'était inacceptable et contre-nature. (...)Sportive étrange, elle incarne surtout la réalisation d'un rêve d'italo-argentin à l'époque du LSD." Je suis un lecteur régulier du magazine Sport Auto. Je découvre pour la première fois le site de votre magasine par le biais de ce commentaire et je suis très surpris. Je n'avais pas été habitué à ce type de commentaire gratuit, partial surtout concernant une icone du design automobile des années 70. Par ailleurs j'ai le souvenir d'un article publié dans vos pages il y a qq années concernant la Pantera. L'article allait dans le sens opposé à ces qq lignes écrites et publiées(à mon avis) trop vite. Salutations passionnées.