Publié le 19/07/2011 à 18:37

F1 - Whitmarsh ne met pas News Corp hors jeu

F1 - News Corp pourrait maintenir son intérêt

Martin Whitmarsh estime que News Corp pourrait rester intéressé par les droits commerciaux du championnat, malgré le scandale en Grande-Bretagne.

Il y a quelques semaines, News Corp étudiait la possibilité de prendre le contrôle de la F1. Le géant des médias est actuellement secoué par le scandale des écoutes effectuées par l'un de ses journaux, le News of the World, dissous il y a quelques jours.

Les acteurs de la F1 croient cependant que News Corp peut toujours racheter les droits commerciaux du championnat.

« Il se passe beaucoup de choses en ce moment au Royaume-Uni, mais nous savons que News International (éditeur des journaux du groupe en Grande-Bretagne, NDLR) et News Corp seront vivants et puissants dans les médias dans douze mois, » a déclaré Martin Whitmarsh, patron de McLaren et de la FOTA, au site officiel de la F1.

Il est trop tôt pour écarter News Corp

News Corp est bousculé en ce moment, mais le groupe est également actionnaire des chaînes de télévision FOX et SKY, ainsi que de nombreux autres journaux à travers le monde.

« Ils vont aller de l'avant, mais il y aura des dégâts, vu qu'ils ont fermé un journal, ce que personne n'imaginait il y a deux semaines, » concède Whitmarsh. « C'est une période mouvementée. Mais News Corp est un groupe qui pèse environ 20 milliards, donc je suis certain qu'ils vont rester un acteur majeur. »

« Mais je ne pense pas que la Formule 1 doit se précipiter. Nous devons garder l'esprit ouvert concernant l'intérêt du sport à long terme. »

La F1 ne veut pas d'une diffusion en crypté

En Grande-Bretagne, la BBC, diffuseur actuel de la F1, envisage de ne pas renouveler les droits afin de faire des économies. Les équipes craignent une diffusion sur SKY, une des chaînes cryptées de News Corp, même si Bernie Ecclestone évoque plutôt un partenariat avec Channel 5, une chaîne en clair.

« Il y a plusieurs problèmes avec News Corp, » reconnaît Whitmarsh. « Il y a une grosse inquiétude sur les chaînes à péage, qui est le modèle historique de SKY, et qui n'est probablement pas adapté à la Formule 1. »

- Toutes les infos sur Martin Whitmarsh et News Corp

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez