F1 - Massa croît aux progrès de Ferrari

F1 - Ferrari gère mieux les pneus durs

Felipe Massa est persuadé que la victoire de Ferrari à Silverstone est due à une bonne gestion des pneus et pas au règlement sur le soufflage des échappements.

Fernando Alonso a décroché son premier succès de l'année à Silverstone. Cette victoire a été facilitée par l'interdiction temporaire du soufflage des diffuseurs hors accélération, mais comme l'Espagnol, Felipe Massa estime que ce n'est pas la seule raison.

« Notre rythme à Silverstone était meilleur que prévu et c'est grâce à l'excellent travail de l'équipe, » estime le Brésilien. « Donc je pense que nous allons continuer à progresser dans la deuxième partie de la saison. »

« Ok, maintenant nous revenons à l'ancien règlement sur le soufflage hors accélération, mais dire que nos progrès lors de la dernière course venaient du changement de règlement est faux. »

Des progrès dus aux pneus

Felipe Massa attribue les progrès de Ferrari à une meilleure gestion des pneus. Il pense même que l'interdiction du soufflage hors accélération aurait même dû handicaper la Scuderia davantage à Silverstone.

« Ce manque d'appuis aérodynamiques devait en théorie rendre les pneus plus difficiles à gérer, surtout les durs, mais même dans cette configuration, Silverstone a été la première course où nous avons pu faire très bien fonctionner les pneus durs, » note Massa.

« Par exemple, en Q1, j'étais troisième, à un dixième du plus rapide, en pneus durs. Cela veut dire que nos performances étaient dues aux nouveautés que nous avions à Silverstone, pas au changement de règlement. »

Un problème sur la Ferrari de Massa à Silverstone

Massa n'a pas semblé bénéficier des progrès de Ferrari à Silverstone. Il a terminé la course au cinquième rang, à 30 secondes d'Alonso. Il attribue cette contre-performance à un débris.

« La course en elle-même aurait pu être meilleure, mais comme je l'ai déjà expliqué, assez tôt, vers le 20ème tour, ma voiture a pris un débris sur le fond plat, ce qui a affecté mon niveau d'appuis et réduit mon rythme, » justifie Massa.

« Cela signifie que dans les courbes, j'utilisais plus les pneus que prévu, ce qui a eu un impact sur le résultat final. »

- Toutes les infos sur Felipe Massa et Ferrari

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez

Commentaire(s)1

mercredi 20 juillet 2011 à 11:31 surboumpour4roues dit : .....je ne comprend qu'il accepte ce rôle de second couteau , il avait dit ; le jour ou je serai 2 éme pilote je ne serai plus en F1....pourtant il est toujours la....