Publié le 21/07/2011 à 16:31

Lexus LFA en drift... normal !

500 exemplaires, 377.000€ sans le pack Nürburgring et du carbone tout fragile partout. N'empêche que même avec ça, certains se mettent à drifter avec un LFA.

Utiliser les bases militaires (celle des Marines d'El Toro) pour détruire avec style des pneumatiques est une pratique très en vogue. Longtemps considéré comme loisir pour mauvais pilotes, le drift est un sport -peut-être le sport national nippon- avec son championnat mondial. Généralement, le drift nécessite de préparer des voitures à très petit budgets en stricte propulsion. Cet "art", très esthétique, est aussi un symbole de contre-culture au Japon où les jeunes amateurs attendent la nuit pour passer en crabe les épingles des montagnes. Immortalisé dans quelques productions cinématographiques (Fast and Furious par exemple) et en dessin animée (InitialD), le drift plait de plus en plus.

Un essai complet ?

Motortrend, le magazine automobile américain, n'a rien trouvé de mieux pour essayer la LFA que de lui faire faire des travers filmés à l'appareil photo. C'est évidemment joli, les couleurs sont magnifiques et la voiture semble parfaitement à l'aise dans l'exercice du dérapage contrôlé. Mais… (évidement, il y a un mais), il est un peu dommage que cette vidéo soit au ralenti et qu'évidemment, le son soit remplacé par une musique parfaitement inutile. Notre conseil, regardez la vidéo sur ce lien, mais sans la bande son… c'est énervant.

Bravo, néanmoins, au pilote qui maitrise très sereinement les 552 chevaux du V10 4,8 litres.

En savoir plus sur le sujet

Sur le même thème:

Vidéo: Lexus LFA à Goodwood 2011
Lexus LFA: en route pour le Nürburgring
Vers une nouvelle série spéciale de la Lexus LFA?
Duel chez Lexus: l'IS F défie la LFA
Des donuts en Lexus LFA acte 2

Photo de Quentin Charnole

posté par :
Quentin Charnole

Réagissez