Publié le 29/07/2011 à 16:24

BMW i8, l'avenir du sport chez BMW

X
Prochaine vidéo dans 5Annuler Rencontre avec la Ferrari Roma (2020)
Revoir la vidéo Vidéo suivante

BMW présentait son avenir ce midi avec i3 et i8, deux concepts hybrides. L'un des deux, incarne la prochaine supercar munichoise.

Après que BMW ait déposé de manière officielle sa marque "i" comme son blason électrique et hybride dédié à des véhicules spécialement développés dans cet objectif (à distinguer du "hybrid", accolé aux Séries 5 et 7), BMW présente officiellement l'avancée des travaux. Tout avait commencé avec le concept Visual Efficient Dynamics du salon de Francfort 2009. Ce coupé, très avant-gardiste, initiait une lignée de concepts, dont les deux derniers sont i3 et i8. i3, compacte et anciennement nommée Megacity, s'échinera à ne pas émettre de CO2 dans les centres villes. Alors qu'i8, est tout simplement l'avenir ultra sportif qu'envisage BMW. Un premier chiffre: le 0-100 km/h passe sous les 5 secondes.

Une hybride sportive de série

Le choix de faire fonctionner une voiture avec deux systèmes moteurs est un risque, l'option "tout électrique" a prouvé plusieurs fois son efficacité, seulement blâmée par un problème d'autonomie. BMW, pour l'I8, choisit une combinaison entre un trois-cylindres 1.5 litre de 220 chevaux et un moteur électrique de 131 chevaux (96kW). Installés chacun sur leurs essieux (thermique à l'arrière et électrique à l'avant), les deux moteurs déplacent l'i8 en transmission intégrale, traction ou propulsion. Il ne s'agit pas d'une configuration de type "range-extender" comme on peut trouver sur l'Opel Ampera, où le moteur thermique génère seulement de l'électricité ensuite stockée dans des batteries.

Performances d'avenir

Présentée comme un coupé 2+2, cette prochaine sportive de chez BMW devrait garder beaucoup d'éléments de ce concept i8, du moins esthétiquement. Ses dimensions, très compactes (4.632 m de long) et son poids (1.480kg) sont assez cohérents, les portes papillons un peu moins. Les performances annoncées sur ce concept "intermédiaire" sont très encourageantes, 2.7 l/100km, 66g/km de CO2 et une autonomie électrique de 35km pour une recharge de 1h45 (hors recharge par récupération d’énergie et cycle hybride avec le moteur). La vitesse maximale est de 250km:h pour un 0-100km/h en 4.6 secs. Le concept sera à Francfort, la série définitive en 2014.
Un concept à découvrir en vidéo ici, ou sur ce lien.

Photo de Quentin Charnole

posté par :
Quentin Charnole

Réagissez

Commentaire(s)3

lundi 01 août 2011 à 19:02 Quentin dit : Bonjour Guillaume, En effet, "oui et non" pourrait on dire. Sportivement parlant, l'hybridation n'est pas encore une solution privilégiée, alors que l’électrique donne de bons résultats (la Furtive E GT, La Tesla, La Lightning GT, l'Artega SE, le EX1 de chez Peugeot...) Le problème des batteries, lui, devrait se régler avec le temps et l'évolution technique. L'ennui de l'hybride, c'est que pour être efficace et vraiment efficient, c'est toujours au détriment des performances. La Prius, oui d'accord, mais ça n’avance pas, pareil pour la CT200h (similaire techniquement, mais avec un bon châssis). Voyons ce que va donner la Fisker Karma, c'est peut-être la bonne solution d'utiliser un bloc thermique en générateur seul. L'i8 là, cumule les deux, avec 3 configurations de fonctionnement possibles: électrique seul, thermique seul, les deux en même temps. Voyons voir, on en est qu'au début. (les 106 électriques sont d'excellentes voitures, certaines totalisent des kilométrages effarants, mais l'ennui, les batteries ne se fabriquent plus). Merci de votre point-de-vue, je manque toujours de nuance.

lundi 01 août 2011 à 15:34 Pierre dit : Ce monsieur ne sait pas écrire ! C'est in-com-pré-hen-sible. le sujet de l'article est interessant

vendredi 29 juillet 2011 à 17:20 Guillaume dit : Je ne suis pas vraiment d'accord sur "Le choix de faire fonctionner une voiture avec deux systèmes moteurs est un risque, l'option "tout électrique" a prouvé plusieurs fois son efficacité, seulement blâmée par un problème d'autonomie" Toutes les voitures électriques ne se vendent pas actuellement à cause des batteries qui limitent l'utilisation des véhicules à de la ville. A part la tesla un peut à part, je crois qu'il n'y a pas eu d'engouement pour le moment et ça ne date pas d'hier (nombre de 106 vendu en électrique par rapport au thermique ???)! L'hybride a par contre beaucoup à offrir : consommation et pollution en baisse tout en conservant de bonnes performances. L'exemple le plus flagrant est la Prius qui se vend plutôt bien et elle tient en longévité ! Du point de vue risque, à part solution miracle de batterie longue durée, le choix le plus cohérent pour le moment est celui de l'hybride (pour ma part je m’orienterai plus sur un hybride que sur une électrique pour garder la même polyvalence). Vu la conjoncture actuelle, tout le monde n'a pas les moyens d'avoir un véhicule par type de trajet !!!