Arrinera, la supercar par Noble

Arrinera Venocara Lee Noble

La supercar polonaise Arrinera (anciennement nommée Venocara) ne serait pas une blague, mais tout simplement une autre production du génie Noble, Lee Noble.

Supercar et Pologne. Généralement, ce genre d'association est parfaitement cohérente, les pays de l'est dans leurs grande généralité sont le terrain de jeu de quelques bolides outrageusement suralimentés. Mais la Pologne, annoncée en tant que fabricant de supercars surprend, notre fierté d'occidental nous pousse même à sourire en haussant les épaules (avouez-le). Seulement voilà, le teaser vidéo, les quelques images de l'Arrinera et le spectre de Lee Noble laisse présager un produit très sérieux, au moins aussi sérieux que l'Arrinera est copiée sur les productions de Lamborghini.

D'Arrinera Venocara à Arrinera

D'abord, elle s'appelait Venocara et était fabriquée par Arrinera. Dans un souci de marketing et de cohérence, le premier modèle de ce constructeur tout neuf sera éponyme, bien joué pour l’imprimeur et notre mémoire. Ensuite, en plus des quelques rendus 3D, des photos d'un prototype en ravitaillement dans une station essence sont arrivées. Aucun doute, elle roule. Très récemment, Arrinera annonce que la conception et la technique sont confiées à un homme particulièrement béni des dieux de la mécanique performante: Lee Noble.

Noble, mercenaire du supercar

Lee Noble est un entrepreneur doublé d'un ingénieur. Son étude effectuée sur l'Ultima Mk1 incite McLaren à s'inspirer de son travail pour la conception de la F1. L'homme crée Noble Automotive en 1999 et fabrique jusqu'au 21ème siècle les M10, M12, M400, M14, M15 et M600. Cette dernière, fleuron de la marque, arrive en 2009 pour concurrencer la F430 avec un V8 4.5 litres de 456 chevaux. Le bloc, d'origine Volvo et Yamaha est équipé d'une admission biturbo Garrett. Le châssis, mélange de fibre de carbone et d'acier-inox est ultra-léger et permet à la bestiale britannique d'atteindre 362 km/h. Lee Noble crée Fenix Automotive en 2010 et serait l'âme créatrice derrière l'Arrinera polonaise.

Lamborghinesque

Fenix Automotive posséderait 5% d'Arrinera. Les deux fusionneraient fin 2011 si Arrinera arrive à acquérir 50% de Fenix. La polonaise, vu ses spécificités techniques, serait la supercar mystère que développait Fenix. En effet, les différents entretiens accordés par Noble pour Fenix et les données avancées par Arrinera coïncident en plusieurs points. Le moteur utilisé est un V8 de Corvette ZR1 6.0 litres de 650 chevaux en position centrale-arrière, le châssis serait en composé de carbone et de kevlar. Les premiers tests ont abouti à un 0-100km/h en 3.2 s. Esthétiquement, l'influence des Reventon et Gallardo de chez Lamborghini est évidente, à commencer par les portes, typiquement Murceliago.

L'an prochain: deux modèles !

La fabrication de cette supercar serait confiée à des sous-traitants en Pologne pour fin 2012. Arrinera/Fenix compte également fabriquer un autre modèle, plus léger et moins puissant, de type cabriolet. Un nouveau constructeur est donc en route.

Photo de Quentin Charnole

posté par :
Quentin Charnole

Réagissez