Nouvelle Audi S6 présentée à Francfort 2011

Nouvelle Audi S6 2011 Francfort

Audi dévoile au Salon de Francfort sa nouvelle Audi S6. Esthétiquement similaire à la berline présentée début 2011, la différence tient devant, uniquement.

Dernière S à retenir notre attention (rendez-vous sur nos articles sur les S7, S6 Avant et S8), il aurait peut-être été bon de commencer par cette S6. Non, vous l'avez remarqué, c'est la S7 qui inaugurait les présentations et notre découverte de ce nouveau moteur développé à Ingolstadt. Si la S8 (520 chevaux) gagne évidement la palme du vaisseau amiral le plus puissant jamais fabriqué chez Audi, la S6 devrait être celle qui démocratisera le plus, dans un premier temps, ce nouveau moteur calé à 420 chevaux dans le châssis de la routière sportive.

420 chevaux

En attendant une très potentielle RS6 (vu l'amplitude du moteur, 150 chevaux de plus reste du domaine du possible), la S6 se contente des 550Nm entre 1.400 et 5.300tr/min du nouveau V8 4.0 litres. Comme sur les autres, quatre cylindres se coupent pour muter le V8 en simple moteur 4 cylindres avec 2.0 litres actifs, amplement suffisant pour muer l'A6 sportive à bas-régime. La S6 est en Quattro, avec un différentiel central autobloquant, un différentiel arrière ("sport" optionnel) pouvant répartir le soupçon de couple nécessaire à ne jamais faire décrocher la voiture de ses quatre roues. La performance à retenir: 0-100km/h en 4.8s.

Quattro sport

La transmission retenue est la S-Tronic, le système DSG double embrayage sous licence Audi. Avec sept vitesses, cette transmission ultra rapide s'accorde avec les paramètres sportifs du châssis. De série, la S6 2011 reçoit les suspensions pneumatiques adaptatives, conjuguées au Audi Drive Select (profils de conduite préprogrammés et programmables). Le châssis s'abaisse de 10 mm au besoin, un effort sportif associé aux énormes disques de frein ventilés à l'avant et à l'arrière. Les étriers noir mat sont badgés S6 alors que les disques peuvent être en carbone-céramique (option). Lourde de 1.895 kg, la S6 est posée sur des jantes 19 pouces (20 pouces en option).

Une A6 avec quatre sorties

Esthétiquement similaire à l'A6 à la baguette de calandre près (au nombre de huit et dédoublées), cette S6 fera office d'arme puissante et discrète sur les routes européennes. Quelques nuances attirent néanmoins l'œil du connaisseur. Le petit aileron sur le coffre surplombe un léger diffuseur souligné d'aluminium. Ce dernier est encadré par les sorties ovoïdes des échappements. Les rétroviseurs ne sont plus en aluminium, mais "d'aspect alu"… Des badges V8T et S6 accroche la S6 au département sport d'Audi. Elle est disponible en huit couleurs.

250km/h maximum

Intérieurement, le passage dans la gamme S est discret. Quelques badges, un compteur gradué jusqu'à 320km/h (V-max limitée à 250km/h) et un volant à écusson sont les grandes différences de cet habitacle. L'aluminium recouvre désormais les différents panneaux de la planche de bord, les contreportes sont disponibles en quatre matériaux. Cuir et alcantara sont déclinés en plusieurs couleurs. Les sièges sport à l'avant peuvent être amélioré en option de nombreux maintiens, dans tous les cas, un "S" termine de signaler l'ADN de la voiture. Un système audio capture les bruits parasites et récurrents afin d'en supprimer l'existence par l'envoi d'un signal audio acoustiquement opposé.

Prix et commercialisation... les inconnus

L'équipement optionnel complètera la S6 déjà richement dotée. Le MMI (interface audio média) pourra se connecter à internet et à un disque dur (option MMI navigation plus). Une caméra 360°, les feux de jours à LED, l'éclairage adaptatif, l'ambiance lumineuse intérieur, le démarrage sans clef, les sièges climatisés et massant à l'arrière seront tous proposés contre une rallonge à la facture. Aucun tarif ni date précise de commercialisation… en 2012 en tout cas.

Photo de Quentin Charnole

posté par :
Quentin Charnole

Réagissez