F1 - L'aileron mobile dans deux zones en Inde

F1 - L'aileron mobile sera dans deux zones à Buddh

L'aileron arrière mobile sera autorisé dans deux zones différentes au Grand Prix d'Inde. C'est la quatrième fois que cela se produit cette année.

Comme à Montréal, Valencia et Monza, il y aura deux zones pour utiliser l'aileron arrière mobile ce week-end à Buddh.

La zone N°1 sera dans la ligne droite principale du circuit. La ligne où l'écart entre les pilotes est mesurée sera avant le dernier virage.

La zone N°2 sera située dans la ligne droite la plus longue de la piste, entre les virages 3 et 4. Là aussi, la ligne de détection sera avant le virage précédent la ligne droite.

A noter que dans la deuxième zone, l'aileron mobile ne sera autorisé que dans un peu plus de la moitié de la ligne droite, pour ne pas rendre les dépassements trop faciles.

Une utilisation différente en course

En course, l'aileron arrière mobile, qui permet d'augmenter la vitesse de pointe en changeant l'inclinaison d'un flap, ne peut être utilisé que dans une zone précise sur le circuit, si le pilote est à moins d'une seconde d'un concurrent. Il permet de favoriser les dépassements.

Durant les essais libres et les qualifications, les pilotes utilisent l'aileron mobile où ils le souhaitent.

- L'aileron arrière mobile en six questions
Toutes les infos sur le Grand Prix d'Inde 2011 et l'aileron arrière mobile

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez

Commentaire(s)5

jeudi 27 octobre 2011 à 18:38 Nanbawan dit : Non, c'est bien moins d'aéro en particulier provenant des ailerons (celui venant du fond plat est moins sensible aux turbulences) et relativement plus de grip mécanique. La FIA devrait regarder de plus près la définition technique des GP2 de 2008, ça avait l'air d'être un bon équilibre. Pas faire la même chose mais s'en inspirer.

jeudi 27 octobre 2011 à 09:48 Brume dit : A moins que ça soit l'inverse... je sais plus.

jeudi 27 octobre 2011 à 09:44 Brume dit : Pour faire ce que tu demande Nanbawan, il faut 1. des F1 qui roule moins vite (plus ça va vite plus ça sera dur de se doubler) et moins de grip aéro et bien plus de grip dans les pneus. Donc, faut que la F1 régresse pour ça, c'est con, mais c'est le seul moyen. Pour ma part, j'étais assez contre le DRS au début, mais, au final, je trouve que c'est pas si mal, on s'y fait.

jeudi 27 octobre 2011 à 08:52 anonymousw dit : moi je suis plutot pour le drs même si se n'est pas LA solution au moins la si la voiture et bloqué derriére une voiture plus lente ben elle pas dépassé alors qu'avant ben on se contenait dérriére. Sa parait facile mais si t aussi rapide au prochain tour tu devrais pouvoir redepasser mais non le plus souvent comme la voiture est plus rapide elle part et cela permet de vraiement voir le niveau des voiture sans bouchon. Aprés c'est vrai que la solution du DRS est une solution de simplcité peu innovante pour un sport comme la F1

jeudi 27 octobre 2011 à 01:43 Nanbawan dit : A mort le DRS !! Contrairement à ce que les commentateurs disent, ça n'a rien de "formidable" de voir un pilote mettre 30 metres dans la vue d'un autre en pleine ligne droite. Le comité technique de la F1 ferait mieux de se remettre à essayer de trouver des solutions pour que les voitures puissent se suivre en courbe (ce que le DRS est censé compenser) pour avoir de la vraie course. Ben oui, c'est plus dur qu'un procédé artificiel...