F1 - Alonso satisfait de sa course

F1 - Brésil 2011 - La course - Ferrari

Fernando Alonso s'est encore battu pour le podium au Brésil, même s'il n'est que quatrième à l'arrivée. Felipe Massa a terminé au cinquième rang.

Fernando Alonso était quatrième en début de course, après avoir doublé Lewis Hamilton. Il a ensuite pris l'avantage sur Jenson Button mais ce dernier est repassé devant quand ils sont passés sur les pneus médiums.

Felipe Massa a également gagné une place au départ, en doublant Nico Rosberg. Il a longtemps été sixième et il a dû faire un arrêt de moins que ses rivaux, un train de pneus ayant été endommagé samedi. Il a doublé Lewis Hamilton lors de son dernier arrêt et il a assuré après l'abandon de l'Anglais, pour terminer au cinquième rang.

Fernando Alonso - 4ème

« Encore une course où nous avons tout fait à la perfection, du départ à la stratégie en passant par le travail de l'équipe, » souligne l'Espagnol. « Le résultat est plus dû aux performances des autres qu'aux nôtres, parce que nous n'aurions pas pu faire mieux. Une nouvelle fois aujourd'hui, nous avons pris un très bon départ, en réussiant un beau dépassement sur Button, puis, en pneus médiums, nous n'avions plus la vitesse pour lui résister. J'ai également eu un problème d'aileron arrière mobile, qui ne s'activait plus. Je ne me battais pas de près avec d'autres pilotes, mais ça m'aurait certainement aidé à gagner quelques dixièmes en doublant. »

« Ce Grand Prix a produit une réfléxion exacte de la saison : nous avons presque toujours fait de notre mieux, en nous battant pour une arrivée sur le podium dans une voiture qui n'était pas aussi bonne que les deux meilleures. Au niveau de l'équipe, nous avons beaucoup grandi en 2011 et nous devons absolument faire de cela le point de départ pour une année 2012 très différente. Si je devais noter notre performance, je ne peux que redire ce que le Président Montezemolo a dit, en nous donnant quelque chose entre un cinq et un six, mais au final je suis fier de ce que l'équipe a pu faire. »

« Nous avons besoin d'une voiture qui est environ cinq ou six dixièmes plus rapide : réussir cela ne nous permettra pas de nous balader, mais j'ai une confiance totale en nos ingénieurs et dans l'équipe qui a dominé la dernière décénnie en Formule 1 et qui conserve tous les records possibles dans ce sport. N'oublions pas que nous avons réussi à être sur le podium 10 fois et à marquer plus de points que l'an dernier. Perdre la troisième place au championnat des pilotes n'est vraiment pas un gros problème : la première place est la seule qui compte vraiment. »

Felipe Massa - 5ème

« C'était une course difficile à la fin d'un week-end qui n'a pas été le meilleur d'un point de vue technique, » déplore le Brésilien. « Nous n'avons jamais réussi à trouver le bon équilibre et après il y a eu la mauvaise surprise avec la crevaison que nous avons découverte hier, ce qui m'a privé d'un train de pneus tendres pour la course et a donc signifié que j'ai dû faire seulement deux arrêts. Je savais que ça allait me pénaliser parce que j'allais devoir faire beaucoup de tours sur les médiums, des pneus avec lequels nous avons un plus gros écart de performance par rapport aux tendres par que nos principaux rivaux. »

« Évidemment, j'aurais aimé célébrer mon 100ème Grand Prix avec Ferrari avec un résultat bien différent, mais je dois accepter la façon dont les choses se sont passées. En fait, la course a plus au moins résumé la saison : plus ou moins bien avec les tendres, puis des difficultés avec le composé le plus dur. »

« J'étais très content de sentir l'affection de la foule, qui m'a soutenu du début à la fin du week-end. Ça a été une année difficile pour moi et l'équipe et maintenant nous pouvons tourner la page. Nous devons travailler pour améliorer la voiture et je ferai tout ce que je peux pour ne plus jamais avoir à nouveau une saison aussi décevante. »

« Je tiens à dire que j'étais satisfait que Lewis vienne me voir alors que je parlais aux journalistes. C'était un beau geste sa part. »

« Ce que je veux du Père Nël ? Avec Felipinho, je vais lui écrire et lui demander une voiture fantastique du début à la fin en 2012. »

Plus d'infos

- Retrouvez toutes les infos sur le Grand Prix du Brésil 2011, Ferrari, Fernando Alonso et Felipe Massa

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez