Publié le 06/12/2011 à 18:52

F1 - Sauber a négligé le diffuseur soufflé

F1 - Sauber a peu travaillé sur les échappements

Kamui Kobayashi attribue les diffucultés de Sauber dans la deuxième partie de la saison à un manque de développement sur le diffuseur soufflé.

Cette année, les équipes ont beaucoup exploité la chaleur des échappements, en la dirigeant vers les diffuseurs. La FIA l'a limité lorsque la voiture n'était pas dans une phase d'accélération, avant de faire machine arrière et de l'autoriser à nouveau.

Cette décision a été néfaste pour Sauber, qui a peu travaillé sur l'optimisation de ses cartographies moteur.

« Je dirais qu'à partir du Grand Prix de Grande-Bretagne, la neuvième des 19 courses, nous avons souffert des décisions prises sur les règlements et notre propre développement technique, » confirme Kamui Kobayshi.

« Nous n'avons pas suivi la direction du soufflage vers les échappements hors accélération plus loin. »

Sauber a chuté dans la hiérarchie

En travaillant sur d'autres éléments, Sauber a vu plusieurs équipes prendre l'avantage sur elle. Force India est passé devant au championnat et Toro Rosso a terminé à seulement trois points.

« A la place, nous avons beaucoup travaillé sur la direction de développement que nous avions décidé de prendre, mais nous n'avons pas pu compenser le désaventage de ne pas avoir la même technolique que les autres équipes, » déplore Kobayshi.

En 2012, les échappements ne pourront plus être dirigés vers le diffuseur, ce qui mettra fin au développement de ces solutions.

- Toutes les infos sur Sauber, Kamui Kobayashi et les diffuseurs soufflés

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez

Commentaire(s)2

mercredi 07 décembre 2011 à 15:56 Vincent Lalanne-Sicaud dit : Oui mais l'air chaud circule plus vite... ce qui explique pourquoi on a dirigé ces échappements vers les diffuseurs.

mercredi 07 décembre 2011 à 13:58 avocado dit : Petit lapsus lorsque vous dites;"...exploité la chaleur des échappements, en la dirigeant vers les diffuseurs..." car c'est en fait la vitesse et l'orientation qui influent sur le diffuseur.