Publié le 15/12/2011 à 11:35

Nouveau Mercedes SL 500

Mercedes SL 500 2012 Roadster Detroit

Mercedes présente son nouveau grand roadster et termine l’année 2011 sur un produit phare, traditionnel, et complètement amélioré.

Le SL chez Mercedes est un symbole. Voiture systématiquement bardée de technologie et associée à une mécanique puissante, c’était une vitrine pour Mercedes depuis plus de 60 ans, une place prise depuis par le SLS qui a permis à l’Etoile de jouer la carte du néo-rétro, l’une de celles que Mercedes n’avait pas encore abattu. Mais, si, le SL n’est plus vraiment le porte-drapeau, il n’empêche que Stuttgart le place en première ligne et cette nouvelle génération vient remplacer un roadster vieillissant, lui faisant découvrir l’efficience et les nouvelles mécaniques. Nous concernant, une appellation reste : le SL 500. Avant l’arrivée des blocs AMG.

La plume de chez Mercedes

SL pour « Sehr Leicht » (Sport et Léger) est un credo chez Mercedes, une marque de fabrique voulue en 1952 par l’adoption du châssis tubulaire soudé. Pensé intégralement en aluminium, le châssis 2012 s’avère 110 kilos plus léger que sur la précédente génération de châssis. En tout, le SL perd 140kg sur les 1910kg du roadster R230 de 2001. Les parties techniques du châssis sont moulées, coulées sous pression et mélange plusieurs alliages d’aluminium pour une rigidité accrue. Ce châssis reçoit deux systèmes de suspension, le premier est de série et semi-actif, le deuxième, optionnel, exploite l’Active Body Control (ABC), complètement adaptatif.

700Nm

Le SL 500 culmine en haut de gamme avant l’arrivée des modèles AMG. Exploitant un V8 suralimenté de 4.663cm3 (4.7 litres), le SL produit au mieux 435 chevaux pour 700Nm. C’est simplement plus performant de 12% comparé à l’ancienne génération pour 170Nm de couple en plus. Ce moteur est associé comme le reste de la gamme à une boite 7G Tronic Plus, réduisant les consommations de 22% (le R320 phase III revendiquait 11.6 l/100km). Concernant les performances, ce gros porteur annule le 0-100km/h en 4.6 secondes.

Entre le SLS et le SLK

Strictement intercalé en le SLS et le SLK, ses frères plus sportifs ou plus ludiques, le SL est un peu plus long et un peu plus large (5cm partout) que le modèle précédent. Traditionnellement dessiné, le SL garde son long capot et son arrière taillé dans la masse. La face avant, reportée des CLS/Classe C n’est pas le seul emprunt au reste de la gamme. L’arrière est, lui aussi une référence, mais au SLK, avec une nette prise de poids. A l’intérieur, Mercedes installe bois et aluminium dans les premiers packs de confort, complétés par la large gamme de cuir. Le pack AMG vient se joindre à la dotation. Notons que le système Front Bass, sono inédite, s’inaugure sur le roadster.

A 20 secondes du cabriolet

Exigeant 20 secondes de patience, le traditionnel toit rétractable du SL propose l’option Magic Sky Control, le verre à opacité variable enchâssé dans une structure en magnésium. Dans la longue liste des équipements installés sur la configuration de base et en option nous trouvons les feux ILS, l’Attention Assist, l’Adaptative Brake, le Pre Safe.
En vente dès aujourd’hui, le SL 500 débute à 117.096€.

Photo de Quentin Charnole

posté par :
Quentin Charnole

Réagissez

Commentaire(s)5

jeudi 22 décembre 2011 à 14:31 seven7 dit : C'est ultra-moche !!!

jeudi 15 décembre 2011 à 14:01 Db dit : Restylage numero 32 ...

jeudi 15 décembre 2011 à 13:40 ahahah dit : woooooooooow quel design novateur franchement ca change tellement on s y attendais pas du tout, pour SEULEMENT 117.096€!!!!!!!! mais bien sur quelle arnaque ahah, il y a du R8 Spyder V10 d occaz et comme neuf a ce prix donc autant dire que le choix est vite fait Sinon une bonne Nissan GTR qui la tue sur place pour 25000 euros de moins

jeudi 15 décembre 2011 à 12:17 Merced dit : Magnifique!

jeudi 15 décembre 2011 à 11:46 bqo dit : vivement l'actu sur le Sl 350...