Détroit 2012: Nouveau Hyundai Genesis Coupé

Hyundai Genesis 2012 Detroit Restylage

Hyundai restyle son coupé porte drapeau en ajoutant encore de la puissance à son V6 acoustiquement réussi.

Quelques images en novembre nous donnaient un aperçu du restylage en cours pour le coupé Genesis. Porte drapeau de Hyundai en Europe, le Genesis fait office de proposition GT du coréen à travers le monde. Aux Etats-Unis, le modèle est très apprécié puisqu'il est même engagé en compétition, dument préparé par des écuries pour les championnats de drift ou l'ascension de Pikes Peak. Pour l'année 2012, le coupé se met à la page esthétique initiée par le Veloster et gagne des chevaux sur toutes ses motorisations. Le V6 à la sonorité réussie accumule 45 chevaux de plus.

Veloster devant

Après une large remise en question de son design, Hyundai a tenu le pari de montrer que la Corée du Sud sait façonner des voitures au style remarquable. Le coupé asymétrique Veloster en avant-garde, il fallait que le Genesis s'aligne. La nouvelle face avant du grand coupé est donc calquée sur celle de son petit frère oscillant toujours entre 1 ou 2 portes. Plus large et plus évidée, la calandre s'encadre de LED que l'on retrouve dans les feux arrière. La vue latérale reste similaire, avec, notamment, le décrochement typique de la vitre de custode à la césure de portière. Des nouvelles jantes 18 et 19 pouces posent l'ensemble.

Châssis tenu

Equilibré à 56:44 concernant son poids, le Genesis assume pleinement son caractère de propulsion efficace. Classe sans être ennuyeux, le coupé Hyundai incarne exactement l'achat alternatif ou de curiosité. Techniquement, le châssis de la berline Genesis est repris et allégé, il intègre des doubles triangulations devant et des essieux cinq bras derrière. Rigides d'origine, les suspensions se tarent plus fort encore avec l'obtention des packs R-Specs et Track. A l'intérieur, le restylage optimise les commandes et redessine légèrement la planche de bord. La plateforme multimédia et d'"infotainment" Bluelink se gère d'une main. Un système sonore permet de profiter du son du V6.

Un V6 symphonique

Le véritable intérêt du restylage, outre son apport esthétique, tient dans la mécanique V6 GDI. Ce bloc atmosphérique au fait des nouveautés technologiques, adopte toute ce qui se fait en terme d'efficacité d'admission et d'échappement à part l'extinction des cylindres commandées. Ce 3.8 litres "Lambda" est un DOHC (double arbre à cames en tête) cumulait 303 chevaux, il en propose 348 aujourd'hui. Fort de 400 Nm de couple, le bloc transmet sa force à travers une boite huit rapports séquentielles (pommeau ou palettes). Limité à 240 km/h, le Genesis promet un 0-100 km/h sous les 5 secondes. Pas de date de commercialisation de ce nouveau Genesis.

Photo de Quentin Charnole

posté par :
Quentin Charnole

Réagissez